.

Début du site 90 : Shoot the Rules - Panasonic


Revenons sur une campagne qui commence a dater (une semaine) mais qui a fait son petit effet et dont l'emetteur est Panasonic. Plus qu'un spot, la marque a crée toute une campagne multi-médias autour de la sortie de ses nouveaux appareils photos : Lumix G (G2, G10, GF1, GH1). Cette campagne est composée d'un spot central crée par l'agence Proximity BBDO Paris, d'un site web, de courts métrages et d'un groupe d'artistes : le collectif G.


Le teaser- Shoot the Rules - Proximity BBDO Paris 

Ce qui est intéréssant dans cette campagne, c'est que la marque batie toute son opération autour d'un concept : la libération de la créativité.


Le spot central- Shoot the Rules - Proximity BBDO Paris

Dans une société dominée par l'économie, les médias et l'information, celle ci serait de moins en moins présente et nous serions de plus en plus formatés. Fort de ce constat, Panasonic se veut libérateur et oriente tout sa communication autour de la liberation, avec un slogan : Shoot the Rules.


Le fabricant, se veut le nouvel emetteur des anti-règles, celui qui libèrera notre audace et notre créativité mais également celui qui va nous permettre de faire des photos de qualité avec des appareils abordables.

Un des courts métrages - Collectif G

L'originalité est présente car au lieu de faire une communication autour des caractéristiques de l'appareil avec les milliers de zoom ou de pixels, Panasonic prend le pari de faire une campagne autour d'un mouvement anti-règles sur plusieurs supports : télé, internet, street - marketing.


Autre court métrage - Collectif G

Une campagne riche d'un spot magnifiquement bien réalisé, auquel il faut ajouter les nombreux courts métrages crées par le collectif G et qui alimentent la chaîne de Panasonic. Enfin, le site officiel, nous propose de rejoindre ce mouvement et constitue l'ultime morceau d'un plan de communication bien rempli.

L'image qui illustre cet article est l'affiche qui correpond au spot d'Amnesty International créee par La Chose et abordé dans un autre article.
David

Aucun commentaire:

Un Commentaire ? Un avis ?