.

Un siècle de communication L'Oréal


Au premier abord, L'Oréal  qui n'ose pas vraiment et dont les codes stagnent au fur et à mesure des années. Mais il suffit de se pencher un peu plus sur l'empire L'Oréal pour se rendre compte du caractère pionnier de cette entreprise. Tourmentée par les différentes affaires Bettencourt, cette dernière doit gérer un nombre faramineux de marques et de produits, tout en gardant une image entre qualité française et tendances internationales. Un véritable exercice de style.


De la création à l'apogée 



Les années 10 : Création de la marque, argument médicinal - scientifique

Dans les années 1910, L'Oréal était une petite entreprise familiale, qui insistait sur l'image scientifique des produits. Elle vantait les vertus médicinales de ses nouveaux cosmétiques qui touchaient directement aux cheveux. Pour ne pas effrayer par tant de nouveautés, l'argumentaire se veut rassurant et protecteur.



Les Années 20 : L'Oréal émerge sur un jeune marché : le cosmétique



Les années 30 : Début du rayonnement pour l'entreprise

Les années 1920 - 1930 sont les années de croissance pour L'Oréal qui fait une communication sur la beauté de la femme, moins médicale certes mais avec l'argument "inoffensif" qui demeure. Il faut que le produit s'inscrive dans le quotidien, on doit donc rassurer et l'installer.




La mode évolue : le gris se cache en 1920 et 40 ans plus tard se revendique totalement

Les années 1950 - 1960 montrent que la marque prend des couleurs tant dans les produits que dans les affiches. Il y a plus d'extravagance et les goûts évoluent. L'Oréal suit les grandes tendances et s'inscrit comme une entreprise qui a sa place dans le monde du cosmétique français. Monde encore peu développé où L'Oréal s'impose.




Les années 50 - 60 : L'éclatement des couleurs dans la communication et les produits

Les années 1960 voient la libération de la femme et on assiste à une communication plus dénudée où le corps des femmes est enfin visible.




Années 60 : l'ambre solaire apparaît dans les rayons

Période pré-1968, la marque ose le changement avec l'ambre solaire. Ce produit exclusif en France, s'imposera tout de suite et la communication de L'Oréal évoluera pour montrer le corps d'une femme tel qu'il est.

1955 : Opération de street marketing made in XXème siècle


L'Oréal est un groupe qui ne cesse de croître et qui diversifie son offre. On passe d'une activité centrée sur les cheveux à une multiplication de l'offre : rouge à lèvres, nouvelles marques, laque ...

On retrouve par exemple DOP ou Régécolor, une communication classique avec l'apparition d'un célèbre affichiste : Savignac (1952)




Dop et Régécolor complète l'offre capillaire de L'Oréal : 1955


DOP / L'Oréal - Publicité réalisée par Savignac en 1952

Les années 1970 - 1980 montrent que L'Oréal est une marque efficace, on montre le produit, on montre le résultat, on fait du testimonial, on utilise des égéries.
Pas de grande originalité pour une communication encore centrée sur l'activité phare de l'entreprise : les cheveux.



Années 1970 : des boucles, du blond, du soyeux

1969 : Début de la communication de la laque Elnett Satin

Les années 1990 - 2000

Dès lors, les années 1990 se caractérisent par une communication ralentie sans saut créatif. L'Oréal est devenu un groupe mondial qui multiplie les acquisitions de luxe : Lancôme, Shu Uemura, Cacharel, Diesel mais aussi de marques plus communes : Garnier, Maybelline ...




Monica Cruz - Freida Pinto



Beyonce - Linda Evangelista




Milla Jovovich -  Eva Longoria

Sa communication est marquée par l'utilisation d'égéries autant féminines que masculines.



Patrick Dempsey - Pierce Brosnan








Aishwarya Rai


Patrick Dempsey

2009 : Déjà un siècle


L'année 2009 signe les 100 ans de la marque et la création d'une campagne exceptionnelle. Pour cet anniversaire la marque a sorti une opération regroupant ses plus grandes égéries. De plus, elle organisa un défilé et divers évènements dans le monde de la mode. Pas trop d'originalité à l'image d'une marque qui publicitairement reste cantonnée à ses codes.








Défilé pour les 100 ans de L'Oréal


Parce que je le vaux bien

On peut donc voir que L'Oréal n'est pas sur une pente particulièrement originale en terme de communication. La créativité est réduite à l'utilisation d'égéries sans véritable saut créatif. De plus, en France l'image est entachée par les diverses affaires Bettencourt directement mêlées au nom de la marque.

Cependant, un tel empire ne peut se permettre de prendre beaucoup de risques, et comme ils l'affirment, ils le font parce qu'ils le valent bien.


David

Aucun commentaire:

Un Commentaire ? Un avis ?