.

Le Racisme dans la publicité en 50 exemples effrayants


Aujourd'hui nous allons essayer de traiter d'un thème sérieux dans la publicité : le racisme. Dans le passé, la publicité à caractère raciste était très présente et quasi acceptée carancrée dans les mœurs. Heureusement aujourd'hui les mentalités ont fait un bout de chemin pour se soulever contre ce phénomène, même dans la publicité.


Malgré tout il reste des traces nauséabondes de sa présence. Des traces indélébiles, entretenues pas les clichés et stéréotypes sur telle ou telle couleur de peau ou religion. Et parce que le racisme prend plusieurs formes, on peut le voir dans de nombreuses publicités et pas que centenaires ...

Un peu d'histoire




"Pourquoi ta maman ne te lave pas t'elle pas avec "Fairy Soap" 
"Ma peau est noir mais mon cœur est blanc"

Le serveur typiquement noir - Beaucoup repris 

L'abolition de l'esclavagisme en France a eu lieu en 1794 mais ne fut mise en place qu'en 1848. Autant d'années qui ont durablement marqué les esprits de l'époque que ce soit dans le peuple comme chez les intellectuels. Addition des habitudes et des clichés bien présents dans les mœurs de l'époque et qui se retrouve bien évidemment dans les premières campagnes de publicité.

Outre Atlantique, l'abolition de l'esclavagisme n'a eu lieu qu'en 1868, quelques années de plus qui ont contribué à accentuer l'image du noir serviteur. En effet, dans ces publicités, le véritable racisme concerne la population noire.




"Le Savon Dirtoff me blanchit " 
"Avec Javel S.D.C pour blanchir un nègre, on ne perd pas son savon"

Hors Contexte ces publicités font bondir, mais pour l'époque, elles étaient (malheureusement) normales. Elles sont toutes parues début XX ème siècle puisque l'abolition réelle de l'esclavagisme a misdes années à se mettre en place.




Les très célèbres publicités Banania - France

Le noir serveur : Domination du blanc

Dès lors, les statuts évoluent très lentement et le noir reste sous domination blanche. Dans la publicité c'est largement visible. Le noir est serveur et soumis.




A la disposition des riches maîtres blancs




Dès le plus jeune âge.




La campagne de droite est quand même parue en 1960




Tante Jemina : Serveuse et cuisinière sous domination raciale (Mais heureuse, normal)




Un racisme profondément ancré au XX ème siècle




Les moqueries contre les noirs pauvres et moins instruits




Tante Jemima, véritable figure de proue du racisme dans la publicité

Le critère physique

Ce qui ressort beaucoup également c'est le critère physique. Très ciblées sur les noirs, ces publicités se moquent de leur physique mais également des clichés qui y sont liés.

Par exemple la pastèque revient beaucoup, elle était un aliment typiquement réservée aux noirs : pauvre en nutriments, pas cher et ... proche de l'image des lèvres et du crâne ... (Inutile de vous rappeler la stupidité du truc)


Picanny Freeze




Les grosses lèvres et le physique atypique




Van Heusen : Déjà connue dans le sexisme, la marque s'illustre aussi dans le racisme





Des années de racisme plus ou moins suggéré - Entre esclavagisme et clichés. 

Mais ... et maintenant ?

Devant autant de clichés et stéréotypes racistes, en particulier contre les noirs, on peut se demander ce qu'il en est maintenant. Malheureusement même si la lutte anti-raciste n'a jamais été aussiimportante, elle reste insuffisante et de grands annonceurs se font rapidement jetés pour cause de racisme.






En 1979, cette campagne pour Levy's parait. "Tu n'as pas besoin d'être juif pour aimer Levy's". Une institution publicitaire souvent décriée alors que le racisme y est peu présent





Tous les âges et toutes les origines autour du pain de la marque Levy's (Aux origines Juives)


L'Oréal se retrouve dans la tourmente en 2009, accusée de trop blanchir Beyonce


4 publicités au blanchiment progressif


L'équipe olympique de basket d'Espagne crée le scandale avec cette affiche à l'occasion des Jeux Olympiques de Pékin.


Vaseline sort en 2010 cette application ludique autour du blanchiment de peau. 
Certains applaudissent d'autres accusent.




Scandale pour l'utilisation d'Obama avec "Chocolat dans la vanille" et interrogation en Pologne sur le pourquoi du remplacement de l'homme noir. 



Sony sort en 2006 cette publicité pour promouvoir la PSP Black et White aux Pays Bas. Deux femmes se battent, quand la noire est sur la blanche no souci mais cette affiche a particulièrement fait scandale pour la domination de la blanche. Retirée et censurée.


Pas de souci pourtant pour cet affichage


"Besoin d'un tuyau lorsque vous êtes coincé dans une situation embarrassante ?" 

KFC sort cette campagne en Australie tout début 2010. Rien d'anormal là bas. Mais une fois sur le net c'est le déchaînement côté américain, scandale raciste. L'image du poulet qui peut calmer la foule noire, l'idée qu'il soit seul et perdu face à tant de noirs ... Retirée




American Apparel stigmatise la femme noire

En 2007, Intel fait scandale avec cette affiche. Raison ? Idée d'esclavagisme autour du maitre blanc.
Ces différents exemples nous montrent parfois les différentes bourdes publicitaires liées au racisme. Souvent involontaires mais parfois désastreuse pour une marque. KFC souffre encore de cette image sur le net et en France on l'accuse de faire un spot .... qu'avec des blancs.

Les spots : Même ici, le racisme est présent


Les spots au même titre que les affiches peuvent aussi être racistes malgré leur modernité

Pour Wolksvagen, le musulman est un terroriste (Encore plus depuis le 11 septembre) 
Un mauvais goût banni des ondes

"Les apparences peuvent être trompeuses" : ALLO 

En 1960, les chinois n'ont pas de couverts ... 

Coloreia Italiana - Racisme dans le sens inverse


Avec tous ces exemples, on peut bien voir que le racisme dans la publicité ne date pas d'hier. Témoin des traces de l'esclavagisme dans les médias, il tend à disparaître lentement devant la multiplicité des campagnes contre le racisme.


Mais, certains annonceurs n'hésitent pas à vouloir faire de la provocation à tout prix quitte à jouer sur la carte du racisme. Certains s'insurgent pour très peu et le Bad Buzz prend de l'ampleur. Aujourd'hui l'emploi du mot "racisme" se banalise et l'on peut se demander si parfois, la dénonciation n'est pas trop exagérée.


Par contre certaines marques n'hésitent pas à en jouer et parfois ... c'est réussi :




Ironie et humour pour Eram qui lutte contre le sexisme

70 commentaires:

  1. Pfiouff, c'est tellement hypocrite tout ça...
    Et puis dire que les pubs Banania sont racistes... wow faire arrête d'être psychopathe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pub banania qui a été publié ne montre pas assez le racisme, mais les toutes premières publicités de Banania ont montré clairement le racisme, c'est pourquoi en cours de communication on l'étudie et qu'elle a été changé au cours des années.
      Car ce n'est pas le fait qu'ils ont choisit un noir mais plus la façon dont ils l'ont représenté:
      exagération des traits du visages, slogan qui fait pensé à un langage primitif (y'a du bon), bonnet rouge qui rappelle les esclaves sénégalais, ...

      Supprimer
    2. Mais bien sur que si que cett epub est raciste est tu consciente sais tu lire ??? Sois disant sous pretexte qu'il est noir il ne prononce pas bien il est représenter avec un gros nez une grosse bouche et tout cela est normale pour toi ? Waouh puéril

      Supprimer
    3. Jusqu'où ira ce délire ? Quand un noir figure dans une pub, l'exagération des traits du visage serait raciste ! Il y a des tonnes de pubs où des personnages, blancs ou jaunes, sont caricaturés, et ont donc les traits exagérés. Pourquoi les noirs devraient en être exempts alors que les autres races y sont soumises ? Cette distinction hiérarchique est, elle, bel et bien raciste. Il n'y a pas de raison que la caricature ne s'applique pas à tout le monde, noirs comme blancs. Des blancs avec des gros nez dans les pubs et ailleurs sont légion. Quand aux grosses lèvres, en général, les noirs ont des plus grosses lèvres que les blancs, de même qu'ils ont la peau plus noire et le nez en d'habitude plus épaté. Pour ne pas être raciste, il faudrait représenter les Noirs avec des lèvres fines, un nez grec et la peau claire ? C'est raciste de considérer que de les représenter tels qu'ils sont les diminuerait. Si le bonnet rouge rappelle quelque chose de sénégalais, ce sont les soldats enrôlés dans l'armée française, qui étaient considérés à égalité avec les Français blancs, et n'étaient en rien des esclaves. Quand à la prononciation, c'est un fait. Les gens qui parlent français mais dont la langue maternelle n'est pas le français on un accent, n'arrivent pas à prononcer certains sons absents dans leur langue, et font des erreurs dans la syntaxe. Et alors, en quoi serait-ce raciste de rendre cette réalité dans la pub ? La BD est pleine de personnages japonais qui prononcent tous les « r » « l », et personne, à juste titre, n'a jamais songé à s'en offusquer. Pas plus que le pirate noir, dans Astérix, qui prononce tous les « r » « w ». En créole de la Martinique, des quantités de mots sont hérités du français avec cette déformation, et les Martiniquais qui parlent français gardent cette particularité. Quand Coluche imitait l'accent belge (et se foutait de la gueule des Belges), personne n'a songé à le traiter de raciste, et les Belges (j'en suis) riaient de bon coeur à ses vannes. Alors, lâchez nous un peu la grappe. Les racistes, ce sont ceux qui poussent des cris d'orfraie quand ce sont des noirs qui sont l'objet de ce traitement et restent silencieux quand ce sont des blancs ou des jaunes.

      Le qualificatif de « raciste » pour la video qui montre un gosse supposé chinois attaquant son Jelly-o avec des baguettes parce que les Chinois « n'auraient pas de couverts » est un abîme de stupidité. Oui, les Chinois, comme les Japonais et la plupart des peuples d'Extrême-Orient mangent avec des baguettes. En quoi ne pas utiliser de couverts à l'occidentale les rendrait inférieurs (et dans le film, la mère lui apporte ensuite une cuiller, ce qui contredit le commentaire) ? On est arrivé à une point dans le délire politiquement correct où des connards voient sans cesse des manifestations de racisme la où il n'y en a pas la moindre et, surtout, expriment un racisme exacerbé en ne reconnaissant pas les mêmes droits, dans les représentations graphiques, selon la race des personnes représentées.

      Supprimer
    4. Personnellement je suis toujours un peu géné par des stymatisations... Par exemple: à l'école primaire l'on ma appris - "rusé comme un renard" - malin comme un singe - fort comme un boeuf - sale comme un cochon". l'expression "je broie de noir" entre-t-elle dans un contexte raciste? Je pense que tout est question de situation et de contexte... plus que de personne! Mon propre père a failli passer en conseil de guerre en septembre 1944 pour avoir boxé un lieutenant FFI, mon père qui avait participé aux débarquements en Italie et en Provence, et battu à Monté-Cassino, n'avait pas supporté au environ de Dijon de voir ce lieutenant FFI peindre le terme "salope" sur la poitrine dénudée d'une femme tondue. Mon père arrivait en libérateur les poches pleines de chocolat et de cigarettes - le lieutenant, ses hommes et probablement la population se vengeaient de l'occupation et réglaient leurs comptes - L'affaire c'est bien terminée pour mon père. Il avaient probablement tous les deux "tord et raison"... Qu'aurions nous fait dans ce contexte...
      Pour répondre à l'anonyme précédent, dans le Sud-Est Asiatique les baguettes sont utilisées pour des raisons de sécurité (pas de meurtres possibles!): tous les aliments sont présentés en petits morceaux; de même pour Richelieu: la légende veut qu'il est demandé des couteaux à bouts arrondis à sa table parcequ'il ne supportait pas de voir ses convives se curer les dents à la pointe du couteau, l'on sait que s'était pour raisons de sécurité...
      Les chinois ont inventé la poudre, ils l'utilisaient pour des feux d'artifices... mais nous avons utilisé la poudre pour les canons et les mousquets... et les fusées! nous avons aussi l'expression "il n'a pas inventé la poudre".

      Supprimer
    5. Je ne vois pas l'esclavagisme dans cette pub ! Même plutôt le contraire un homme noire et libre de boire sont chocolat chaud ! Ceux qui peuvent voir du racisme dans cette pub devrais ce faire soigner! 8-)

      Supprimer
    6. Le véritable problème avec cette pub Banania est surtout liée au contexte historique.
      En effet pendant la Première Guerre mondiale, la France coloniale a envoyé à la mort des tirailleurs sénégalais.
      Et c'est à cette époque que la marque Banania s'est "emparée" de leur image pour l'utiliser dans leur publicité afin de promouvoir la marque d'un chocolat en poudre.
      Sur l'affiche datant de 1915 on voit donc un tirailleurs sénégalais tout souriant en train de boire un chocolat chaud.
      On remarque aussi en bas l'inscription "Y'a bon" qui comme dit précédemment rappel un langage primitif.
      Cependant cette affiche ne représente pas la réalité et utilise les images des tirailleurs sénégalais contre leur grès tandis qu'ils sont massacrés sur le front. Cette pub est donc raciste. Essayons de la replacer dans un contexte similaire. Par exemple, imaginons que pour "promouvoir" sa dictature et son régime totalitaire nazi durant la Seconde Guerre mondiale, Hitler utilise les images de Juifs tous souriant dans des camps de concentration. Cela ne vous choquerait pas ? Et bien il s'agit de la même chose pour cette publicité Banania, sauf qu'il s'agit de la Première Guerre mondiale et que ceux qui sont envoyés à la mort et dont l'image est utilisée pour promouvoir quelque chose sont noirs.
      Par ailleurs, Léopold Ségar Senghor a déclaré à propos de cette affiche: "Je déchirerai les rires Banania sur tous les murs de France".

      Supprimer
    7. En même temps, est-ce que quelqu'un est réellement aller demander aux tirailleurs sénégalais si ça les embêtait d'être représentés sur des boîtes de chocolat ? Je ne pense pas. Est ce qu'on peut donc affirmer que leur image a été utilisé contre leur gré ? Je ne pense pas non plus...
      Et Léopold SEDAR Senghor faisait partie d'une élite intellectuelle très minoritaire dans les années 60 et sa déclaration à propos de l'affiche concorde avec le moment où il prône la"négritude". Tout est une question de contexte...

      Supprimer
  2. Et puis dire que les pubs Banania sont racistes... wow faut arrêter d'être psychopathe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, je ne sais pas si toute les pub banania sont raciste, mais parmi celle que l'on voit sur cette page, une a retenu mon attention, celle ou l'on voit un serviteur noir servir trois hommes blancs, je ne sais pas si l'on peut qualifié cela de raciste, mais cela montre visuellement une suprématie de l'esclavagiste blanc, hein je ne dit pas le blanc mais l'esclavagiste blanc, sur l'esclave noir !

      Supprimer
    2. il faut apprendre à lire peut-être???

      Supprimer
    3. @lunnatick. Valet est un métier comme un autre et n'a rien de dévalorisant. Il y a des quantités de pubs avec des valets fromage blanc. Serait-ce donc du racisme anti-blanc ? Tintin considère-t-il Nestor comme un être inférieur ? Ce serait à la rigueur raciste de ne PAS accepter d'être servi pas un noir, et donc de n'engager, intentionnellement, que des valets blancs. Les pubs rétro où des valets ou servantes sont noirs et servent des blancs reflètent simplement la réalité de l'époque représentée. Il y avait bien sûr aussi des valets blancs, et on trouve également des pubs où il en figure. Mais aux Etats-Unis, il a fallu un certain temps avant que les noirs, affranchis de l'esclavage, trouvent une place équivalente à celle des blancs dans la société, et ils étaient particulièrement nombreux à faire ce genre de boulot. On ne devient pas du jour au lendemain ingénieur en électronique quand on ne connaît que le travail dans les champs de coton. Représenter cette réalité dans la pub ne veut bien sûr pas dire qu'il faut retourner à cet état des choses. C'est juste un moyen de donner un parfum d'époque. Il n'y a donc bien évidemment rien de raciste dans ce genre de pub, et le commentaire « Les moqueries contre les noirs pauvres et moins instruits » est d'une stupidité abyssale : ni l'image ni le texte des pubs n'exprime de moquerie, pas plus que de mépris pour ceux qui effectuent un travail subalterne. Il faut arrêter de déconner ; abcmoteur a parfaitement raison. Voir ainsi du racisme partout, et surtout où il n'y en a pas, relève de la psychopathie. Et du racisme. Dans ce sens, la seule leçon vraiment instructive et pertinente que l'on peut tirer de cette anthologie est le fait que la pub PSP Black et White où la blanche à le dessus a provoqué un scandale, tandis que l'inverse n'a provoqué aucune réaction. Ceux qui ont réagi ainsi en faisant deux poids deux mesures selon la couleur de la peau des modèles, sont bien sûr, eux, parfaitement racistes.

      Supprimer
  3. Attention, pour la pub avec le ballon : deceive = tromper. Donc là c'est "les apparences peuvent être trompeuses" :P

    RépondreSupprimer
  4. @abcmoteur : J'ai dit, parfois ça exagère, parfois non. Les autorités de régulation décident ensuite ;)

    @adrien : Mierda j'ai marqué ça en pensant ce que tu disais dans ma tête. Oui je fatigue un peu :p

    RépondreSupprimer
  5. Sans compter le bruit et l'odeur...

    Tiens, t'as vu ça ? C'est un peu old, mais ça agrémente pas mal ton article

    http://flumesday.com/102906racist.html

    RépondreSupprimer
  6. Ah nan j'avais pas vu. Cool ça agrémente au moins :)

    RépondreSupprimer
  7. abcmoteur,c'est une question de point de vu , si celui du redacteur ne te plait pas , d'accord mais explique ton point de vu plutot que d'etre agressif ;)

    belle article en tout cas

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet article
    Néanmoins, il est toujours délicat de parler de racisme, la limite entre "pub normale avec modèle noir" et "pub à message raciste" est ténue

    American Apparel et sa femme noire comparée à un bonbon... Cette publicité allait en effet très bien dans votre récent article sur le sexisme dans la pub. Là honnêtement, je trouve que cette pub n'est pas raciste. Tirée hors campagne, on peut véhiculer n'importe quel message.

    Pareil pour la pub Vaseline et sa crème qui éclaircit. En Asie (en tout cas en Inde), un de leur critère de beauté est la paleur de leur teint. C'est juste l'inverse de nous; nous voulons être bronzés, ils veulent être pâles. Je ne vois pas le racisme là dedans mais peut être suis-je trop naïve

    En tout cas super article avec des pubs bien affligeantes :)
    Bravo pour ce blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben s'il font un pub pour de la crème blanchissante en exploitant la blancheur de la êau des blanc, c'est plus pour exploiter un malêtres de certaines Femmes et certains Hommes noirs qui ne se sente pas bien dans leur peau de noir, donc le racisme je ne le sens pas comme un mot approprié, c'est plutôt une énorme arnaque du malêtre tout comme ses pub ventant les sois disant mérite de produits minceurs pour des personnes dites en sur poid est mal dans leur peau !

      Mais le couleur de peau NOIR en splendide, alors arrêter ses foutu crème de merde qui ne vous apporteront rien !

      Supprimer
  9. Bonjour, merci pour cet article documenté.
    Deux petites remarques. L'une concerne l'une des premières affiches de l'article, avec une femme noire et un homme blanc enlacés. Je pense que le message de cette pub pour un magazine TV est plutôt positif : "On ne choisit plus n'importe quoi n'importe quand" (à propos des programmes TV) et en tout petit : "pas de compromis, même en kiosque". L'image donnée par ce couple est celle de 2 personnes qui se sont "vraiment" choisies (les Allemands ont quand même évolué depuis le XXe). Deuxième remarque : c'est délicat de faire du sexisme une "forme" de racisme. Les enjeux et manifestations du sexisme ne sont pas les mêmes que ceux du racisme. Je pense que le sexisme est bien plus profondément ancré dans les mœurs humaines. Le racisme est né de la rencontre entre les peuples. Le sexisme existe depuis toujours, bien au chaud au sein des familles...

    RépondreSupprimer
  10. @Nail + @Kaynassen : Merci

    @Annecé : Pour American Apparel, je le précise je suis aussi assez .. troublé de savoir qu'elle ai pu engendrer des critiques pour un racisme possible.
    Pour la pub Vaseline c'est autre chose, car même là bas elle a été critiquée, la pâleur de teint concerne beaucoup plus le Japon et la Chine que l'Inde.
    Merci pour ce commentaire construit et juste :)

    @Anne-Lise : La première pub tente un rapprochement mais à fait scandale en Allemagne, la pause montre une "domination" (J'insiste sur les guillemets) et un eventuel racisme.

    Concernant le Sexisme, au delà de la rime, c'est une forme de racisme différente puisqu'en effet au fond des familles. N'hésitez pas à regarder les deux autres articles dessus si ce thème vous intéresse.

    RépondreSupprimer
  11. Moué...parfois faut vraiment avoir une obsession sur le racisme pour en voir. Je rejoins Annecé pour la pub American Apparel notamment. Quant aux pubs "d'époque", quel sens celà a-t-il de les qualifier de racistes ? Ces pubs là ont été créés dans un tout autre contexte, celui où, effectivement, de nombreux noirs étaient servants (qui implique une forme de soumission professionnelle). Ces pubs là reflètent simplement leur époque et ne sont pas criticables comme telles, être choquées par celles-ci revient davantage à critiquer le modèle du noir soumis au blanc plutôt que de mettre cette publicité au banc des accusés.

    En dernier lieu, "Le savon DIRTOFF me blanchit" n'a rien de raciste non plus, ce n'est en soi qu'une blague potache sur l'effet d'un produit sur la couleur, appliqué de manière humouristique à l'être humain. Je ne vois pas de cliché là-dedans. En revanche, le contexte de l'époque comme le contexte actuel me permettent de dire que celle-ci peut être perçue de manière très ambigue, ce qui renforce à mes yeux la drôlerie qui en émane d'une touche de provocation à l'encontre des esprits susceptibles.

    Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas le publicitaire qui est raciste, c'est le consommateur.

    RépondreSupprimer
  13. pour BIGKAHUNA rien de choquant dans tout cela.
    la banalisation du racisme est poussée à l'extreme
    (vu le contexte actuel,cela devient tout à fait anodin )malheureusement

    RépondreSupprimer
  14. @BigKahuna : Un avis à prendre en compte, cependant certaines publicités malgré leur contexte reste particulièrement ardues. Concernant tout ce qui est contexte + excès je suis d'accord et j'ai exprimé mon opinion à ce sujet dans les commentaires ET l'article. Pour DRITOFF je trouve que c'est du racisme ni plus ni moins.

    @cardiovasc : Et malheureusement la banalisation n'est pas en voie d'extinction.

    @Max : C'est un avis ;)

    @Anonyme : NC

    RépondreSupprimer
  15. @cardiovasc

    Ce n'est pas moi qui banalise le racisme en essayant, à chaque fois que je vois un noir sur une pub ou ailleurs, d'adopter une lecture ethnico-raciale de l'image. Au contraire, toute ces images sont des pubs, et il faut les regarder en tant que telles. Mais à force de s'être fait bourré le crâne par l'anti-racisme, on finit par en voir partout. Exemple type : associer un noir et du chocolat revient à noter une similitude de couleur. Mais pour l'anti-raciste compulsif, c'est choquant et raciste. Preuve que je n'ai aucun cliché à cet égard, j'accepte de parler de la couleur marron comme étant constitutive du noir et du chocolat, ce qui est la réalité, et preuve que les anti-racistes sont les esprits entretenant les clichés ? Ils y voient du racisme. Cherchez l'erreur.

    RépondreSupprimer
  16. ca me fait penser qu'il y a encore des pubs pour les biscuits pepito qui mettent en scene un petit mexicain. au meme niveau que les biscuits bamboula disparus il n'y a qu'une quizaine d'année.

    RépondreSupprimer
  17. D'accord pour lutter contre le racisme mais penser que les Noires qui veulent se blanchir, les Blanches qui veulent se brunir… participent à une quelconque forme de racisme, c'est une déviance psychologique.
    Rappelons donc la création de l'homme (et de la femme) selon la légende polynésienne. La voici:Dieu avait modelé trois figures pour la création de l'homme.
    Il mit donc ses créatures au four pour qu'elles soient achevées. La première fournée eut la peau noire: trop cuite. La seconde eut la peau blanche: pas assez cuite. La troisième, enfin, eut la magnifique couleur des Polynésiens. Elle était parfaite.
    Racisme? Non: humour.
    Et pourtant, je ne suis pas Polynésien.
    L'humour me semble d'ailleurs la meilleure arme contre le ou les racismes.

    RépondreSupprimer
  18. @sterne : l'humour c'est la vie, tu prêches un converti pour ça ;)

    RépondreSupprimer
  19. Mais bordel. Est ce que vouloir bronzer, c'est raciste envers les blancs??????

    RépondreSupprimer
  20. yark!!!
    ses compagnies auraient pas pu penser avant de faire ces pubs......

    RépondreSupprimer
  21. http://www.youtube.com/watch?v=MHoZl0MfKQI&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
  22. Je ne vois pas en quoi la pub pour Coloreria Italiana serait du "racisme dans le sens inverse"... si tant est qu'il existe un "racisme inversé".

    Cette pub est banalement sexiste et raciste.
    Elle joue sur les clichés classiques concernant les noirs (musclés, bien membrés, hyper-érotisés) et les femmes (ménagères, fourbes et excitées par les hommes correspondant aux clichés précédant).
    Rien de très innovant ni de très "inversé" là-dedans.

    RépondreSupprimer
  23. si la pub est si anodine pour vous (alors qu'elle n'est que le reflet de la pensée dirigeante)pouvez-vous me dire pourquoi fustige-t-on les corps minces et élancés qui ont favorisé l'anorexie des jeunes filles qui souhaitent leurs ressembler?
    D'un coup une grosse (il faut le dire) ça choque!?
    Arrêtez de vous mentir qu'on l'appelle racisme, homophobie, antisemitisme (et là attention à ce que je vais dire!) ce n'est que de la HAINE.
    Il en a qui font beaucoup d'argent avec et nous sommes les vaches à traire.Qui n'a jamais pensé : "sale#!*@! de merde quand il fait du bruit à l'étage du dessus? Soyons un peu moins hypocrites et arrêtons la méthode de l'autruche car (excusez la vulgarité)c'est dans cette position qu'on se fait enculer (et qu'on me traite d'homophobe sur cette vaseuse blague...que chacun se fasse son idée)mais beaucoup ont l'air d'aimer ça...à la prochaine pub raciste ou pour pédophile (#Prada)...!

    RépondreSupprimer
  24. j'ai eu la chance un jour de participer au Mondial de la Publicité francophone qui s'était tenu à Marrakech en 1998, ce billet m'a replongé dans mes passionnants souvenirs de ce grand bain de pub que j'y avais pris...

    hallucinant ce panorama du racisme ordinaire à la sauce publicitaire !

    merci pour la compilation ;-)

    RépondreSupprimer
  25. Le politiquement encore et encore^^... Petits occidentaux bien nourris, vous parlez des heures des feuilles d'un arbre, sans soupçonner l'existence de l'Amazonie lol. Quid des dizaines de pubs où des enfants intelligents font la morale à leurs crétins de parents? Ou bien des femmes acariâtres et grande gueule qui matent leur compagnon docile et soumis? La tentation 'vengeresse', face à à des réalités sociologiques souvent laaaaaaaaaargement dépassées (la pub est TRÈS en retard face à l'évolution des mentalités) est si prévisible et primaire que c'en est risible^^. Ce qui est moins drôle, c'est la parano ambiante : quelle que soit l'avis d'une prétendue 'autorité de régulation', la pub de banania n'a RIEN de mal intentionné ou de raciste, point. Il est temps d'investir dans une psychothérapie pour certains...

    RépondreSupprimer
  26. politiquement correct, erratum.

    RépondreSupprimer
  27. Javel SDC signifie "eau de Javel" distribuée par cequi était la Société des Drogueries du Centre à Saint-Etienne.....propriété de la famille Neyret.
    Cette dernière était à l'origine de bon nombre de fabrications de produits d'entretien et était "répartiteur" de "Bons Matières" pendant la guerre de 39-45.

    RépondreSupprimer
  28. la pub american apparel c est pareil alrs arrete dx secondes l hypocrisie les gros clichés d antan, tous les blancs sont pas pales ben tous les noirs sont pas très foncé avc une bouche énorme rose et un objet de désir passif, ss "domination" de celui aui est actif tjrs blanc bien évidemment!
    les européens sont tellement racistes mm sans le savoir voila pk ya des choses qui ne peuvent choquer que la personne stigmatisée dans ladite mais ça mm pr l'admettre c est un problème!

    RépondreSupprimer
  29. avec les noir tout le monde est raciste ,bien sur eux sont exemplaire ,ils ont une estime d'eux bien au dessus de tout les autre race,vous n'etes pas indispensable!!!!et arreter de vous faire passer toujours pour des victimes!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dixit le non raciste qui se met à mettre "tous les noirs" dans le même sac comme s'ils étaient tous animés d'une pensée unique. J'imagine que sur les milliards de noirs qui existent il en a fréquenté un nombre conséquent pour tirer une telle conclusion ? Quand il y a un acte raciste quel qu'il soit rien ne coûte de l'admettre, mais les perceptions de chacun peuvent modifier leur manière d'apprécier la situation c'est certain.Quoi qu'il en soit, la victimisation dont certains abusent n'est pas moins condamnable non plus. Mais si je me basais, sur ton commentaire désobligeant et peu constructif vu le sujet qui était traité ici, comme tu sembles le faire, je pourrais conclure que tous les blancs sont racistes et imbus d'eux-mêmes, heureusement ils ne tirent pas tous des ocnclusions hâtives comme toi. Et je te rassure des mecs avec une mentalité comme tu sembles avoir, butése persuadés de savoi ce que pensent tous les noirs, sont loin d'être insdispensables eux aussi.

      Supprimer
    2. Jesaisquijesuis6 nov. 2013 21:26:00

      IL N'Y A PAS DE RACE DANS LE MONDE VOILA POURQUOI LE RACISME NE DEVRAIT PAS FAIRE PARTI DE CE MONDE --'

      Supprimer
  30. c'est pas du racisme tout sa ! c'est des blague ! ou ou, reveillez-vous ! tout le monde vois le racisme partout, logique qu'a la fin des gents le devient !

    RépondreSupprimer
  31. Quand je lis le nombre de personnes qui trouvent ces pubs tout à fait normales ça me fait vraiment peur.

    Mais bon, le lavage de cerveau et le racisme ordinaire ont de beaux jours devant eux.

    Les béats ont la belle vie.



    RépondreSupprimer
  32. c'est des blague ! a l'époque les gents prenaient tout sa au segond degrer, mais mintenant ons vis dans un monde nianian !(tu en fais partie, Debra !)

    quelle monde maudit on vie... je le hais !
    qu'il brule !

    RépondreSupprimer
  33. pas mal de tarés ici bas qui raconte que de la merde ! les publicitaires d'il y a 30 ans faisaient les choses selon leurs contextes? bah justement. à cette époque là, des gens n'avaient pas besoin d'être insultés de la sorte.
    en second lieu, ces publicitaires sont les parents de ceux d'aujourd'hui, qui, font usage des mêmes principes sachant pertinemment que cela aura plus d'impact émotionnels sur le public, du coup, ce qui amenuise leurs coups en publicité. (cours élémentaire en stratégie marketing et communication...).
    Ces pseudos publicitaires d'antan, ne savaient-ils pas ce qu'est l'esclavage? TOUS CONNAISSENT.
    Après la fameuse pseudo guerre mondiale (seconde) : ces mêmes publicitaires ont-ils eut l'idée de faire des pubs aussi coure de primaire à partir des "exploits" d'hadolf jacob Hitler sur un certain peuple, précisément? (vu qu'il y était issu lui aussi). Peut-on voir une, deux ou trois de ces PUBS ?

    Ne vous cachez pas derrière le présent et toute son hypocrisie absolue du "vivre ensemble", une totale ineptie, pour faire passer sous "prescription" des actes, des choix, des responsabilités des mêmes catégories d'individus, qui passent leur vie à faire fortune sur le dos d'une autre catégorie, en particulier.
    Un peu de vrai livres d'Histoire ne vous ferraient pas de mal. 80% de ce qu'on vous enseigne sur les l'histoire des conquêtes françaises (esclavage, colonies, les iles, napoléon, les tirailleurs, etc...) QUE DU PIPO.

    Pour info : piocher même dans vos fameux livres dit "sacrés". pas la peine de venir se la raconter parce que vous avez lu 3 pages. lisez-le réellement. Ensuite, enchainez l'autre, puis l'autre. Enfin, faites la comparaison de tout ce qui est écrit dedans. Mais, classez-les bien dans leur ordre de création. Si vous avez un cerveau vous saisirez énormément de niaiseries et supercheries INSIDE.
    Mais comme la plupart, êtes des fainéasses de la lecture "longue" et approfondie, il est bien normal que vous allez demeurez dans cet état de légumes zombiesque.

    A BONS ENTENDEURS !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu a raison quand tu dis qu'il faut lire !

      Mais quand dis: "les publicitaires d'il y a 30 ans faisaient les choses selon leurs contextes" moi je voudrai précisé que s'il aurait voulu il aurait pu évité certaines chose, moi je ne dit pas que tout ces pub son raciste, d'ailleurs je ne sais même pas s'il y a du racisme, mais comme je le dis dans un com ici même, la pub ou des blanc se font servir par des noir, heu c'est un peut une forme visuel de banalisation de l’esclavage comme aujourd'hui les films avec de la violence banalise la violence dans certains esprit !

      Supprimer
    2. Tu dis qu'il faut lire mais tu dédies ton discours aux "bons entendeurs".
      Tu oublies des majuscules, mets des virgules derrière des conjonctions, ignores tout contre-argument et restes sans concession sur un ton de donneur de lecon (pas de cédille sur mes claviers, je lis peut-être moins que ce que je voyage).
      Le doute est l'activité neuronale la plus fatigante pour le cerveau, l'acte de lire pour s'instruire et donc apprendre signifie générer du doute et faire des choix (processus d'assimilation et accomodation). Visiblement ton post démontre que tu es en pleine forme, comme les gens qui ne doutent pas, bravo! Mais alors, lis-tu vraiment?
      Tu dois savoir que beaucoup d'etudes pointent vers les mêmes conclusions, à savoir que les cons ne doutent jamais, j'imagine (mais peut-être je me trompe car je ne te connais que trop peu) que tu dois rarement douter... c'est aussi pourquoi tu dois rarement être fatigué.
      C'est tristement le cas pour tous les "cons", ils ne se fatiguent jamais. Disant cela, je reste sur les généralités, je sais que ton égo te permettra de ne pas douter et de ne pas t'identifier aux derniers cités infatigables.
      J'écris pour la forme de ton post qui m'a semblé peu respectueux, ni pour tes lecteurs ni pour toi finalement. Le fond est tristement vide, tu fais des allusions à des pseudos vérités que personne n'a jamais pu prouver, tu as dû lire 4 livres et vu 2 films étayés par des théories du complot et tu te permets de qualifier l'histoire enseignée à l'école.
      Continue, sois toi même et ne change pas, les gens comme toi sont aussi nécessaires, mais évite d'insulter tout le monde.

      POUR REVENIR À L'ARTICLE: BRAVO DAVID, TU OUVRES UN DÉBAT, TU PERMETS LA DISCUSSION ET TU ES HONNÊTE (me semble-t'il) La question revient lancinante au travers la majorité des posts, qu'est-ce que le racisme?
      D'autres massaillent: Comment se manifeste-t'il? Comment se percoit-il?
      Moi ca me génère des doutes, casse certaines idées. Je vis hors Europe... ce genre de débat me manque.
      Amicalement.

      Supprimer
    3. Il me semble que tu cherches dans ce comm' à répondre à Anonyme, or si tu as remarqué : il y a plusieurs identités pour le même identifiant "anonyme...
      Dans ce débat complexe, je suis quand même aussi étonné que tu fasses tout un long commentaire pour insulter quelqu'un de con sans guère plus d'arguments fondés. Enfin soit...
      Juste aussi "D'autres massaillent", je pense qu'il y a un espace....

      Supprimer
    4. Anonyme du 3 août 2013, avant de chercher à stigmatiser l'auteur d'un commentaire qui a juste remis à sa place le commentateur précédent (ayant terminé par ces mots : À BONS ENTENDEURS) dont le contenu et le style du message, tu en conviendras, en disent long sur les qualités humaines de savoir-vivre et d'empathie de l'individu, tu vérifieras l'orthographe du terme "espace" que tu as employé. Pour dissiper tes doutes à ce sujet, je t'apprendrai qu'il est au féminin lorsqu'il désigne un blanc (attention, pas de mauvais jeu de mots, ici), il désigne simplement un blanc entre deux mots (définition du Larousse). À propos, contrairement à toi, j'ai tout de suite vu à qui il répondait. J'aurais, moi aussi, souhaité qu'il donne davantage d'arguments car sa pensée et son expression sont nettement plus dignes d'intérêt. Allez, à bon entendeur!

      Supprimer
  34. lol, pour tante jemina, ca va, elle est bonne cuisiniere, ils apprecient sa cuisine, rien de mechant, cest le reste quest grave

    RépondreSupprimer
  35. Je trouvent que c'est vraiment injuste de faire le racisme au fond on est tous pareils. Imaginez une personne qui est blanche si elle bronze beaucoup elle deviendra enin sa peau deviendra très foncé!!

    RépondreSupprimer
  36. Pour le pub dite "Les moqueries contre les noirs pauvres et moins instruits"

    S'il y à des blanc ici qui n'aime pas les gens nom instruit alors aller y fouter vous bien de ma gueule par ce que moi je suis blanc et je suis aussi NON INSTRUIT !!

    RépondreSupprimer
  37. En fait, tout ses nègres étaient content à l'époque, je veux dire ils étaient fataliste sur l'infériorité dans laquelle on voulait les enfermer. Ajourdhui, tout le monde est censé etre traité pareil et pourtant en vrai ce n'est pas le cas.
    Le résultat est une énorme frustration : les noirs sont jamais contents et toujours agressif et les blancs passe le plus claire de leur temps et énergie à éviter d'être raciste.
    tout ça devient fatigant. moi je dis chacun chez soi ça serait mieux. dommage qu'il y ait eu la traite aux states 3 centuries ago, ça aurait evité de donner au monde ce modèle multiculturel qui nous pourrit la vie aujourdhui. Louise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ces nègres étaient contents à l'époque ?!!! Mais bien sûr...
      Les noirs sont jamais contents et toujours agressifs... oui c'est vrai ils passent tout leur temps à se plaindre et tapent sur tout ce qui bouge
      Les blancs passent le plus clair de leur temps à éviter d'être raciste... mais oui ils n'ont que ça à faire
      Tout ça devient fatiguant... on est d'accord

      Supprimer
  38. JE PENSE QUE LES NOIRS DEVRAIENT REAGIR EN PROPOSANT DE LA PUB ANTI BLANC ! C'est faisable
    expl : RIZ BLANC, riz brun !!!!!

    RépondreSupprimer
  39. Riz blanc, riz brun (c'est censé être drôle). Mais s'il n'y avait que la pub comme problèmes et l'humour pour s'en sortir....Il me semble que la publicité n'est que la figuration de tendances sociétales contextuelles (comme ceux qui parlent du contexte des premières pubs montrées). Le but de la publicité reste de faire de l'argent. Ce n'est pas aux publicitaires d'éduquer la société ou de les hisser vers le haut (en tout cas ce n'est pas le but que ces humains ce sont donné). Pour moi, concernant ces questions de racisme dans la publicité, ces publicités ne font que refléter une réalité concrète de domination économique même à l'heure actuelle.
    Autrement dit, pour ne pas faire trop long pour certains > Pub=argent. Où est l'argent? Aujourd'hui dans notre société?
    Je ne prétends pas pour autant qu'il ne faut pas censurer quand il y a des images qui dépassent le politiquement correct. Mais je dis juste que ce débat sur la publicité ne prend pas compte qu'il y a des bases matérielles à la représentation de cette domination.
    Un peuple (qui a des affinités de ressemblance ente eux par exemple vous parlez des africains) est autonome par exemple quand il peut défendre ses causes par lui-même, ce qui n'est pas encore le cas vu les posts.....

    RépondreSupprimer
  40. Un jour la roue tournera vous verrez, choisissez bien votre camp.

    RépondreSupprimer
  41. Il est vrai que parfois certains voient du racisme partout mais cela ne veut pas dire qu'il n'y en a pas. Je suis étonnée qu'aujourd'hui encore certains nient que la pub vienne alimenter les clichés que la société crée, les amplifie et les vulgarise. L'article a voulu démontrer que malgré le temps, celui du noir inférieur n'a jamais vraiment disparu... Dire que les publicités banania ne sont pas racistes me stupéfient ! Une simple caricature du noir que connaisse également les blancs ou autres communautés d'homme selon leur couleur de peau, mais oui bien sur. Cette image ne vient pas du tout renforcer les idées de l'époque, celui de l'être noir inférieur, serviteur et l'homme blanc maître. Inférieur parce que ne correspond pas du tout aux critères de beauté occidentaux, ces mêmes critères que la pub instaure, régale, ce que tout le monde, j'espère, s'accorde à reconnaitre (comme la pub l'oréal avec Beyoncé). Certes, il est vrai que l'homme de couleur noir n'a pas comme caractéristique d'avoir les lèvres fines, le nez aquilin et autres mais la façon dont sont tournées les publicités banania sont faites de manière à se moquer de lui, encore une preuve de son infériorité car les gens ont tendance à vouloir l'oublier mais ces personnes à la peau "exotique" étaient exposés tels des animaux à la curiosité des occidentaux, j'ai toujours le souvenir de la Vénus Hottentote (nom qui est en lui même une moquerie, hottentote signifiant laideur). Aujourd'hui ce message n'a pas vraiment disparu puisque c'est bien le slogan de Banania qui a été ressorti et revendiqué par des extrémistes racistes. Il est vrai que selon l'interprétation de chacun toute image ou tout texte peut avoir un sens, un impact différent mais avec de telles publicités il est beaucoup plus simple de stigmatiser, de rabaisser les personnes visées, être comparer à de telles images blessent, que veulent-elles dire à part que l'on est tel un singe aux lèvres lippu, qui rit pour un rien. De l'humour, oui quand il est bien manié, quand il défend une cause, qui sert à pointer du doigt une réalité pour mieux la combattre, pour faire réagir, pour faire avancer !

    RépondreSupprimer
  42. Mais dans ce cas là, il n'y a pas de volonté de désigmatiser une population, surtout dans le contexte où elles ont été faite. C'est trop simple de parler d'humour, ça permet de se protéger de toute critique et de faire passer les soit disantes victimes de rabat joie qui prennent tout au 1er degré et selon ces paroles ont dirait presque que le racisme n'a jamais existé. J'ai lu bien des choses qui sous prétexte "d'humour" véhiculaient des idées haineuses. Parfois il peut y avoir des abus mais ne pas reconnaitre systématiquement qu'il y en a c'est trop ! L'eau de Javel de l'humour ? Attend à quoi ça sert à part enlever la saleté ? C'est spécifié pour mécaniciens et ménagères, donc la couleur du noir c'est une tâche ? Pourquoi cela gène moins quand c'est un homme de couleur blanche qui est caricaturé ? C'est parce qu'elle n'a jamais été faite pour le rabaisser, pour lui rappeler sa différence comme étant un handicap, une anomalie dont il ne doit pas se prévaloir, mais dans ces cas là, vraiment dans une optique d'humour ! voila pourquoi personne ne crie au scandale. Malheureusement, la haine n'attise que la haine, et du racisme envers l'homme de couleur est né un racisme envers l'homme blanc, on se regroupe, parce que certains ne veulent pas accepter les différences comme de simples diversités de la nature mais comme un véritable gouffre et on se renvoie la balle de la rancoeur. Du coup, on prend tout et n'importe quoi comme une attaque personnelle envers la communauté à laquelle on se rattache parce qu'on est stigmatisé pour la même chose (ou alors plutot à laquelle la société nous rattache) et le travail de tolérance est d'autant plus dur. Ainsi, la pub de la playstation, pour moi n'avait aucunement cet intention de mettre en opposition deux communautés mais pour le coup renvoyait simplement à une couleur en tant que tel, s'il n'y avait pas eu autant de réactions la dessus, cela aurait démontré qu'il n'y a plus autant de "complexes" entre les deux communautés, pas un inférieur ou supérieur par rapport à l'autre. Certains ne comprennent pas ces réactions presque systématique mais il faut se figurer que pendant longtemps et de telle manière qu'il est resté ancré dans les pensées de la plupart des personnes de couleur noir (je n'aime pas les généralités) qu'elles sont considérées comme inférieures et que l'homme de couleur blanche fera tout pour le leur rappeler et le leur prouver, de sorte que certaines interprètent TOUT comme servant ce but. Moi ce que je retiens, c'est qu'il y a eu une réelle souffrance, qui s'est transmise, une vision qui s'est conservée et si les temps évoluent, il reste des traces, profondes, qui font que tout peut être sujet à de telles réactions. On parle de paranoïa mais je pense que désormais tout est considéré comme la petite goutte qui fait déborder le vase, c'est comme si on voulait toujours rappeler cette ancienne condition. Il faut savoir avancer certes, ne pas toujours rester sur des choses du passé mais c'est très dur lorsque réside toujours ces tensions, parce que le racisme devenu subtil puis de nouveau au goût du jour et décomplexé ne fait pas avancer les choses. La publicité est vecteur de propagande, de clichés mais est donc un bon moyen de véhiculé des idées, cela peut devenir au contraire une force. La différence n'aurait jamais du être un critère de classification en terme de supériorité ou d'infériorité, ça n'aurait du être que l'occasion d'échange et de découverte d'un autre. Mais bon, peut être que j'ai une vision des choses bien utopique parce que j'ai l'impression que c'est dans la nature de l'homme même d'avoir toujours quelque chose à redire... Mais je ne désespère pas, parce que nous sommes perfectibles !

    RépondreSupprimer
  43. Déjà je trouve honteux de parler de race car seul les chiens ou les animaux ont des races.Après l'affiche banania est réellement scandaleuse car le noir est représentés avec des stéréotypes( gros trait ,grosses lèvres)et Banania montre que l'homme noir n'est pas intelligent avec la phrase "y'a bon"donc l'homme noir serait il moins intelligent que les blancs ? Je ne pense pas donc l'affiche est bien raciste

    RépondreSupprimer
  44. il y avait une boite métallique de Banania chez mes parents quand j étais enfant . Ce beau sourire et ce drôle de chapeau me faisaient penser que le peuple d' Afrique était certainement aussi bon, doux, chaud et sucré que le chocolat que je buvais le matin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas pwôblém. C'est comme ça que le racisme s'ancre : zéro réflexion.

      Supprimer
  45. Le racisme va toujours que dans un sens de toute manière. On parle jamais de racisme anti-blanc qui existe aussi. Le racisme est à la vue de certain partout et pourquoi?

    Je n'ai qu'une phrase à dire "Tous les jours je lave mon cerveau avec la télé" (les médias).

    RépondreSupprimer
  46. Je trouve navrant, les commentaires qui trouvent a redire sur ce qui est visible le racisme envers les noirs, bien sur que toute communauté peut être caricatural y compris les noirs, mais faire un amalgame a ce point est de la pure ignorance.

    Hors de question de caricaturer un juif sur ce qu'ils ont vécu, ils sont intouchables !

    Les pubs de l'époque faisant suite à l'abolition avait un impact direct avec un racisme encore bien présent forcement. Votre discours se tiendrais dans la mesure où les affiches pubs auraient pour moitier une partie de blanc comme serviteur du noir, et une partie noir comme serviteur du blanc mais il n'en est rien !

    Toutes les representations montrent bien que le blanc dirige !

    Autre chose pour ceux qui pensent que le racisme du noir a disparu ils se trompents de nos jours, il est encore bien présent !

    La preuve les pubs pour yaourt Dannette ou tout ce qui representent le chocolat est joué par des noirs, en gros le noir ne peut pas manger du chocolat blanc. Et representé uniquement dans ce domaine.

    Le noir n'est pas représenté comme un consommateur en tant que tel, le noir ne conduit pas de voiture, le noir n'achete pas de l'électromenager, le noir ne s'habille pas, le noir n'équipe pas sa maison, le noir n'achete pas de lunettes ou toute autres accessoires ect.

    Et sans vouloir stigmatiser, une autre réalité le noir aime le poulet encore une histoire d'esclavage, et bien curieusement très représentative de la clientèle du KFC, il n'y en a aucun en pub pouratnt ! curieux non ? KFC se défend en disant que la chaine de restaurant est partout en France, et que la région Parisienne a elle seule ne représente pas cette clientèle. Et bien en voila une réponse qui ne justifie pas zéro visibilté comme client KFC en publicité. ATTENTION, je ne dis pas qu'il doivent être dans chaque pub pour classer les noirs, en revanche faire un déni "volontaire" n'est pas la meilleurs solution de KFC.

    Si tout les noirs devaint boycoter cette enseigne je vous laisse imaginer leur CA. à la longue.

    Le noir est une consommateur à part entière...

    Arretez de faire semblant de ne rien voir, la réalité est toujours visible ALORS OUVREZ LES YEUX !!!



    RépondreSupprimer
  47. Article de merde. Scandaleux. C'est encore une femme qui a écrit une bouse pareille. Putain mais à vous lire tout le monde est raciste dès lors que l'on met un homme ou une femme de couleur. Vous êtes sérieux avec votre pub KFC ? Le poulet représente cette population puisque friande de celui-ci et ce depuis des siècles.
    De plus, vos commentaires ne sont pas objectif et vous écrivez comme une merde.

    Les seules pubs que vous avez retenues ? HAHAHA ELLES SONT TRES DROLES JE ME FENDS LA POIRE. T
    L'humour d'une femme tout au mieux, ça me fait gerber.

    Article et site pourri, je me barre d'ici

    RépondreSupprimer
  48. Oui barre toi de là, au faite c'est toi la MERDE ! INCULTE

    RépondreSupprimer