.

Noël en 60 créations intrigantes



Le mois de décembre représente pour la majeure partie des commerces, le mois de rush à ne pas manquer pour pouvoir clôturer une année avec des chiffres satisfaisants (surtout avec les chiffres maussades de la consommation en France à l'année) et logiquement, la publicité pendant le mois de décembre est menée tambour battant. Dans cet article, nous allons voir que le thème de Noël est récurrent année après année. Pour le meilleur mais aussi et surtout pour le pire.


Cher Père Noël, je voudrais... DES CLOPES

Comme j'ai voulu faire un article plus léger que d'habitude, je vais m'attarder sur les fameuses campagnes "vintage" de Noël. C'est indéniable, la réglementation a bien évolué et le père Noël qui fume reste un sacré témoignage de la place du tabac dans les publicités du XX ème siècle.

Au delà du rôle affectif, l'utilisation de la fête de Noël (en particulier du Père Noël) nous montre bien le poids des cigarettiers dans la société de l'époque. Toutes les marques utilisent "Santa Claus", le sapin, la neige, les égéries... Tout ce qui peut rappeler Noël est utilisé, dans une société qui considère à l'époque, les cartouches de cigarettes comme un véritable cadeau de Noël.




Années 1930 : Chesterfield utilise l'évènement quand Edgeworth mise sur le protagoniste de Noël




Une nouvelle fois Chesterfield qui joue avec les icônes de l'époque. Ici Alan Hale et Père Noël etReagan avant son premier mandat




Old Gold et Lucky Strike 




Produit en majesté et ambiance de Noël



Utilisation d'égéries et de célébrités, ici Ann Sothern pour Lucky Strike et Arthur GodfreyBing CrosbyPerry Como et Bob Hope pour Chesterfield.




Pall Mall et L&M


Camel en 1948

Du bonheur en cartouche hein ?

Oh oh oh ! Camel's dreams

Noël dans le passé est donc un bel argument de vente pour les industries tabacologiques. Bon aujourd'hui c'est un peu surréaliste mais pas autant que ce qui va venir.

A Noël, tu auras ce que tu commanderas
En faisant la recherche iconographique pour cet article, je suis tombé sur certaines perles publicitaires d'antan. Noël est une fête où l'on offre tout... ET SURTOUT N'IMPORTE QUOI






Un cadeau ludique, agréable et très utile pour les réunions de famille un peu longues : les armes (Je nepeux être tenu responsable d'un quelconque parricide et/ou tuerie familiale. Ps : Tuer les gens, c'est mal) (NB : J'ai appris le mot parricide hier et je suis bien content de le ressortir ici)




(J'avais dit que les réunions familiales pouvaient faire peur)



Évolution de l'image du Père-Noël au fil des siècles




Encore et toujours des armes. Et les chants de Noël (Pour calmer le jeu)   




Pour le coup, c'est vraiment la publicité de droite, qui me fait peur




L'habit du Père Noël mis en avant




Une pointe de sexisme pour Noël




Les confiseries pour Noël, c'est coloré, c'est mignon (Bien qu'un peu étrange)




Un Noël poétique avec Alka-Seltzer (Inédit pour l'époque)



Inutile de préciser l'ampleur du scandale pour l'époque (C'est vrai que le père Noël fait un peu vicelard sur l'affiche en noir et blanc)


 
Apparition de la mère Noël (Et toujours autant de sous-vêtements)




La femme potiche, la ménagère, le sexisme de fin d'année

Toi aussi, commande un coussin, c'est du bonheur à l'état brut


Avec tous ces exemples plus ou moins effrayants, on peut voir que Noël est véritablement prétexte à :

- Tout type de vente
- Tout type de création publicitaire
- Viser toutes les cibles, même les plus farfelues
- Tout type de fantasmes créatifs vraiment bizarres

Au fil des années, les créations liées à Noël se sont "améliorées" (Bien que le mot ne soit pas adapté, elles ont pris un virage en corrélation avec l'évolution de notre société de consommation) et sont devenues bien plus clean. Les idées fusent, l'humour est là, c'est réussi.


La créativité sans aucune limite

Mon beau sapin

Étrangement, on assiste à un phénomène grave : plus de Père Noël. Les créatifs délaissent la figure ancestrale des fêtes de fin d'année et préfèrent utiliser des sapins, des guirlandes, des bonshommes de neige, des chapeaux ou des boules décoratives. On préfère utiliser les codes de Noël plutôt que son protagoniste.


Merry Christmas par Suzuki




Le sapin imagé entre Nespresso et Publicis Singapour




Tide et l'élégance du côté d'Acqua Di Parma




Une utilisation maximale du conifère sous toutes ses formes




Un côté très osé pour Playboy (Et minimaliste aussi même si ça saute moins aux yeux)


Les tronçonneuses Stihl (Paradoxe du message)


La crèche (En panique)

La crèche revisitée par Mercedes-Benz

L'une des rares publicités 100% française qui m'a vraiment fait rire (Une fois hein)


Le fameux chapeau, imagé


Le Père Noël

Une très bonne idée publiée en 2007


L'avalanche de cadeaux représentée par Cultura


Noël pour dénoncer

On y pense moins mais même si pour certains Noël c'est la folie, pour d'autres c'est la précarité(malheureusement en hausse cette année) . Résultat, la publicité caritative et/ou environnementale utilise également la fête de Noël pour dénoncer et attirer l'attention. C'est réussi et l'impact est bien plus fort qu'à d'autres moments de l'année.


Les traditionnelles chaussettes au bord de la cheminée...


Et les cadeaux...




Une manière humoristique de faire de la prévention environnementale mais aussi clinique


Sans aucun doute, l'une des campagnes les plus réussies. L'annonceur s'implique dans la prévention routière en utilisant les codes de Noël et l'humour. Une union réussie.

Pour conclure ce dossier "Merry Ad'Christmas" (Oui trois semaines en avance, j'ai jamais été très doué pour les timings), on peut voir que Noël est un véritable fond de commerce publicitaire durant tout le XXème siècle. Lié aux différentes mutations de la société, le Père Noël fait vendre, parfois malgré lui.
Les publicités créatives utilisant Noël sont la plupart du temps largement réussies et sortent de toutes les campagnes "plan-plan" réunissant valeurs familiales et symboles habituels.
Noël peut servir pour vendre mais également pour dénoncer.

Pour conclure, on a pu se rendre compte au fil des années, que Noël reste un sujet sérieux avec lequel il faut communiquer avec précaution. La preuve avec :


...cette publicité qui a fait un énorme scandale, car pas forcément très fine. 

Mais aussi avec cette publicité :


Un scandale médiatique en France. Évidemment il a fallu qu'ils passent "Le Père Noël n'existe pas" en pleine page de pub au milieu du film "Ratatouille" sur TF1. Une grosse cata pour le Crédit Mutuel qui a reçu des centaines de lettres de mécontentement. Depuis la pub est coupée, le 30 secondes devient un 15 secondes et c'est pas plus mal, ça coûte moins cher. 

David

5 commentaires:

  1. J'AIME ! JE PARTAGE SUR FACEBOOK ET SUR TWITTER ! :p

    RépondreSupprimer
  2. Merci! Il était très intéressant.

    RépondreSupprimer
  3. great inspiring article. I am pretty much pleased with your good work. You put really helpful information. Looking forward to your next post.

    RépondreSupprimer