.

Ne me cachez pas ce sein... en 30 affichages



Publicitairement parlant, toutes les maladies ne sont pas traitées de la même façon. Réalistes, humoristiques, minimalistes... les affiches de prévention doivent réussir à capter l'individu soit par la peur, soit par l'émotion, soit par l'humour. Différentes réactions qu'il faut savoir provoquer sans tomber dans l'extrême.


Typiquement, toutes les maladies liées à la cigarette vont être traitées de manière brutale : utilisation d'enfants, dommages corporels, constats après des années de tabagisme etc... Des thérapies par l'image qui sont de plus en plus familières et de moins en moins efficaces. (Le public étant de plus en plus saturé de ce genre de campagnes).

Le sida lui sera traité de manière plus humaine, les affiches de prévention peuvent se permettre d'être humoristique pour toucher plus efficacement la cible. Et même si certaines affiches sont "violentes", elles sont compensées par toutes les campagnes liées au préservatif qui elles, sont presque toujours tournées vers la dérision et l'humour.

Le cancer lui, est une maladie qui connaît une prévention en dents de scie. Une fois très drôle, une fois tragique, la prévention doit à tout prix s’incruster dans l'esprit de l'individu pour que celui-ci aille de lui même faire un dépistage ou différents tests physiques. Et si il y a bien un type de cancer qui a une communication bien particulière, c'est le cancer du sein .

Deux solutions ressortent alors : montrer la possible amputation sous toutes ses formes (le dépistage n'ayant pas eu lieu à temps) ou montrer l'acte de dépistage (simple à pratiquer mais peu ancré dans les moeurs). Deux actes parfois encore "délicats" pour certains et qui forcent les différentes organisations à se montrer ingénieuses dans leur communication.

"Ingénieuses", c'est justement ce mot qui est le fondement de tout cet article. Car contrairement aux autres articles, celui-ci se veut différent, puisqu'il est la sélection des "meilleures" campagnes de prévention du cancer du sein, parmi des centaines d'affichages qui lui sont lié. Par le mot "meilleur" il faut bien entendre que les affiches en question sont créatives, originales et, selon moi, réussies puisqu'elles arrivent à parler de ce sujet avec perspicacité.

Deux organes sous toutes leurs formes


Une des possibilités qui s'offre aux organisations et instituts, est l'utilisation d'objets. La poitrine étant très facilement représentable, elle devient tirelire pour l'appel au don, CD pour la mammographie, fruit pour la métaphore etc...








Les tirelires pour inciter au don






"C'est l'heure d'une mammographie" - Une boule de la taille d'une cerise et c'est trop tard 


L'ablation par le citron


Et par la pastèque



Education et dons




La prévention en Chine et le sein suggéré


Représentation musicale de l'ablation

Et disquaire de la Mammographie (Traces de doigts sur les CD)


Le chiffre - Le minimalisme
Autre tendance et pas des moindres, l'utilisation du minimalisme. Montrer ce qu'il faut pour rester juste et garder un certain impact. Ajoutez-y les tailles de soutien gorge en moins à cause d'une ablation et l'on obtient de nombreuses affiches d'une simplicité extrême mais redoutablement efficace.




Une mesure en moins... - "Mes doigts sont les battements de coeur de mes seins"




Une idée bien reprise parce que efficace




La chirurgie par les pointillés 


Campagne 2010 

Ou par les parenthèses


Le parler juste

D'autres affiches existent et sont également de belles démonstrations de communication médicale. Des mots justes, des situations humoristiques et des métaphores réussies... De beaux travaux


La mammographie différemment

Beat Cancer (Et non pas Breast Cancer)
Beat = Vaincre / Breast = Sein



Un merveilleux détournement Botticelien - Et l'aide d'un monsieur tatoué

"Si seulement les femmes pouvaient faire 
attention à leurs seins comme les hommes le font"


La mammographie imagée


La sublime campagne Mercedes

Les femmes créent bien plus que ce que le cancer du sein ne pourra jamais détruire


Une représentation imagée polémique pour parler de l'ablation... 

Et la simplicité poétique de l'espoir... 

Ces différentes campagnes sont la preuve qu'il est possible de parler d'une tragique maladie sans pour autant choquer pour choquer. Évidemment de nombreuses campagnes contre cette maladie sont créées pour ça, on y voit des portraits de femmes déchirées, des femmes mutilées, des malades etc... Mais les affiches ci-dessus montrent la possibilité de communiquer autrement. Avec intelligence et élégance, il est possible de créer des campagnes avec un impact suffisamment fort pour rendre l'acte de dépistage commun et normal.

David

11 commentaires:

  1. Très bon article, je vais le partager avec l'espace Ressource Cancer de mon coin. Je pense que ça va plaire ;)

    J'ai travaillé à ce sujet au début du mois pour une expo contre le cancer du sein qui sera visible sur Dunkerque au mois d'octobre. Ce n'est pas évident du tout... (http://www.cocondedecoration.com/blog/?p=1545)

    Et pour finir, les maladies liées au tabac et le sida, il y a des moyens de s'en préservé. Pas pour le cancer. Ca te tombe sur la tronche sans crier garde. C'est peut être pour ça que la pub ne s'y prend pas de la même manière pour en parler. (Et je ne parle pas que du cancer du sein :) )

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec ce que tu dis, sur la nature de la maladie du moins. Merci pour le partage c'est très sympa !

    RépondreSupprimer
  3. Bel article. Je le transmets à Bernard Junod Junod.bernard@wanadoo.fr, un des spécialistes de l'épidiémologie du cancer du sein, qui vient d'avoir l'accord de la revue BMC Cancer pour la publication d'un article intitulé
    An Investigation of the Apparent Breast Cancer Epidemic in France: Screening and incidence trends in birth cohorts
    dont voici la conclusion : la croissance des cancers du sein est seulement due à un archarnement de dépistage !

    Pour le dire vite, ces campagnes de publicité n'ont aucun bénéfice en termes de santé publique. Seuls les professionnels de santé en profitent. Gênant, non ?

    "There was an 8-fold increase in the number of mammography machines operating in France between 1980 and 2000. Opportunistic and organised screening increased over time. In comparison to age-matched cohorts born 15 years earlier, recent cohorts had adjusted incidence proportion over 11 years that were 76% higher [95% confidence limits (CL) 67%, 85%] for women aged 50 to 64 years and 23% higher [95% CL 15%, 31%] for women aged 65 to 79 years. Given that mortality did not change correspondingly, this increase in adjusted 11 year incidence proportion was considered as an estimate of overdiagnosis.

    Conclusions: Breast cancer may be overdiagnosed because screening increases diagnosis of slowly progressing non-life threatening cancer and increases misdiagnosis among women without progressive cancer. We suggest that these effects could largely explain the reported “epidemic” of breast cancer in France. Better predictive classification of tumours is needed in order to avoid unnecessary cancer diagnoses and subsequent procedures.

    RépondreSupprimer
  4. Une analyse complète et très intéressante. Vous me direz quel est son avis ! Bien à vous. David

    RépondreSupprimer
  5. bonjour, on vient de me déclarer un cancer du sein et pourtant je leur ai montré mes seins j'en ai passé des mammo et ça me tombe quand meme dessus je n'ose pas imaginer si je ne les avais pas montré mes seins....

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    je tiens un blog d'info sur le cancer du sein (moi même ayant été touchée il y a 10 ans) et je trouve votre post extrêmement intéressant. je ne connaissais pas certaines campagnes que je trouve très pertinentes et/ou très belles.
    il est très difficile de parler du cancer, notamment du cancer du sein. il faut sensibiliser sans choquer mais aussi et je dirais surtout, penser aux nombreuses femmes malades qui voient, elles aussi ces affiches.
    Un casse tête pour les publicitaires.

    @Luc, le dépistage a ses détracteurs, (et ses adeptes heureusement) néanmoins il permet de détecter un cancer tôt et donc de sauver des vies et cela est prouvé. faux positifs et faux négatifs, gros sous, réticence à l'examen ... sont des faits qui ne doivent pas entrer en compte face à cette pandémie qui tue encore 11 000 femmes par an en France, je le rappelle. Si il a été mis en place dans de nombreux pays, c'est qu'il y a des raisons. Le cancer du sein est un véritable problème de santé publique.
    Quant à l'incidence galopante de la maladie, elle est peut être due à la mise en place du dépistage mais qu'importe puisqu'il permet de sauver des femmes qui sans lui décèderaient sans soins.
    j'imagine qu'en tant qu'homme vous êtes forcément moins sensible au sujet. mais croyez moi, le dépistage systématique est une grande chance dans notre pays, même si il n'est pas parfait. Je milite quant à moi, pour l'abaissement de l'âge de départ à 40 ans.

    Bravo en tout cas pour ce billet

    Catherine

    RépondreSupprimer
  7. @Luc

    "la croissance des cancers du sein est seulement due à un archarnement de dépistage !" : Est-ce que vous êtes sérieux ?
    Tiens la démographie est en hausse lorsqu'on compte tous les habitants.

    Pardonnez-moi mais le dépistage est incontournable même si parfois il est envahissant et/ou précoce.

    RépondreSupprimer
  8. Instructif, intéressante créativité, merci pour ce travail !
    Petit ajustement : "montrer la possible amputation sous toutes ses formes (le dépistage n'ayant pas eu lieu à temps)" --> la dépistage dépiste un cancer installé et ne protège de rien, pas même de la mastectomie ; tout dépend de l'agressivité et du type du cancer alors diagnostiqué.
    Voilà pourquoi ces campagnes, à vocation de santé publique, induisent aussi en erreur, malheureusement. C'est la vie qu'on sauve avant tout, pas le sein.
    Ça faisait longtemps que je n'était pas venu me ballader sur votre blog jeune homme, toujours aussi passionnant, bravo !

    RépondreSupprimer
  9. beaucoup d'originalité dans ces campagnes de prévention. Un vent de fraîcheur très positif. Coup de coeur pour Mercedes et le slogan "Beat Cancer".
    Merci pour le partage, je fais tourner.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai trouvée ton article riche et complet, les images parle d'elle même. Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  11. Une petite campagne que j'ai trouvé sympa :
    http://www.ufunk.net/publicite/etes-vous-obsedee-par-la-bonne-chose-tres-bonne-campagne-de-prevention-pour-le-cancer-du-sein/


    ;)

    RépondreSupprimer