.

Mouammar Kadhafi, la fin du tyran publicitaire


Vous vous doutez bien que l'actualité du moment n'était pas forcément facile pour créer un dossier pertinent et réactif. Le dernier en date, "Le Monde de la Publicité rend hommage a Steeve Jobs", a été largement partagé et fait parti des "hits" du site et pour cela je vous remercie du fond de l'iPod. Aujourd'hui, il est difficile de passer derrière LA grande nouvelle : le décès de Mouammar Kadhafi et le renouveau de l'espoir lybien.





Un décès unanimement "salué" par le monde entier et assez inédit par la joie qu'il provoque aussi bien en Occident qu'en Orient. Et évidemment comme tous les "méchants", Mouammar avait un petit nombre de publicités créées en particulier par les organisations non gouvernementales. Un grand méchant loup habillé de vert aujourd'hui éteint pour le bonheur du peuple Lybien.

Il ne sera guère étonnant de voir ces prochains jours, de nouvelles campagnes d'associations se félicitant d'une quelconque façon de la mort du Tyran. (Il y aura donc des mises à jour régulières de l'article.) En attendant, voici une courte rétrospective de ce que pouvait être Kadhafi dans la publicité.

Kadhafi, de l'humour pour dédramatiser


     
ISHR (Liberté d'expression) contre Risk, le célèbre jeu de stratégies

Commençons par un aspect un peu léger, avec du second degré publicitaire. Certaines marques n'hésitent pas, pour vendre leurs produits, à créer des affiches qui se veulent résolument décalées. Des campagnes qui se jouent de l'affreux personnage avec plus ou moins de succès. Evidemment, ces campagnes sont très peu nombreuses car créatrices de polémiques.

Assurances Lifebroker - Agence Mc Cann - Australie

Kadhafi, tyran des libertés

     

A l'inverse, d'autres annonceurs décident de rendre compte de la catastrophe que pouvait représenter Kadhafi et des différents moyens existants pour le combattre. On retrouve évidemment, les associations non gouvernementales, en particulier du monde de la presse, qui ont tenté pendant toute sa vie de faire changer les choses. Des campagnes fortes, avec une idée commune : dénoncer Kadhafi et sa gestion de la Lybie et des libertés.

Perspective - Irrespective

     
"Vos signatures ont le pouvoir"

Kadhafi ouvre le bal des dictateurs - Agence Marcel

France 24, les réseaux comme arme révolutionnaire - Agence Marcel
Détournement des célèbres oiseaux d'Hitchcock

Reporters Sans Frontières mêle Kadhafi et Qr Code

Quelques campagnes parfois satyriques, souvent tragiques qui montrent une douloureuse réalité à la fois humaine, politique et surtout sociétale. La mort de ce personnage est, dans le meilleur des cas, l'officialisation de la transformation politique de la Lybie. Publicitairement parlant, Mouammar est l'archétype du tyran froid et sans coeur. Son décès sera sûrement l'occasion de voir de nouvelles campagnes de la part des différentes organisations non gouvernementales.


Kadhafi était aussi un monument de propagande, un temps aujourd'hui révolu

Si vous trouvez de votre côté des campagnes avec Kadhafi (érigé en héros ou au contraire dénigré comme tyran) n'hésitez pas à le signaler. Cet article sera régulièrement mis à jour en fonction des prochaines parutions. Du côté de la presse, on n'hésite pas à montrer la fin pure et simple du tyran. Un tyran loin d'être immortel...


     
Libération et France-Soir / Edition du 21 octobre 2011


     
New Yorker et Time en 2008 et 2011

David

5 commentaires:

  1. Tu es trop !!! Ou est-ce l'imminence des prix ? Non, je sais que non, mais ça, c'est vraiement réac

    RépondreSupprimer
  2. Dommage que les unes françaises soient si peu subtiles ! celle du Time est en revanche sacrément réussie

    RépondreSupprimer
  3. La haine emporte tout et amène de la créativité pour les publicitaires !

    RépondreSupprimer
  4. Pour tes dossiers, je ne sais pas si tu connais cette pub que j'ai découverte sur Facebook
    https://www.facebook.com/#!/photo.php?fbid=156763747752838&set=a.116597098436170.21065.100002576428720&type=1&theater

    RépondreSupprimer