.

Titanic et Publicité


Premier dossier de cette V2 et quel dossier puisqu'il va traiter d'un... naufrage. Et quel naufrage puisque l'on va parler du Titanic ! (En espérant que ce dernier n'influe pas sur l'avenir du site). Avec une version 3D qui vient de sortir au cinéma, Titanic confirme une nouvelle fois son statut de film intemporel et d'anthologie, explosant encore une fois tous ses records techniques et commerciaux.


Dès lors, inutile de se demander pourquoi la publicité s'est empressée de le récupérer. Devenant un vrai référant commun, ce dernier est détourné avec humour pour promouvoir tout type de produits. ce que nous allons voir dans ce dossier.

Aux origines

Avant de sombrer dans l'océan glacial, le Titanic était le symbole de la toute puissance maritime britannique. Inutile de vous raconter la suite, tout le monde connait l'histoire, mais les affiches de l'époque vantaient un insubmersible rêve industriel qui garantissait une expérience unique.

Olympic & Titanic

La Starline, opérateur du voyage

Les codes du Titanic

L'Iceberg

Des décennies plus tard, la publicité reprend cet évènement tragique et le détourne autour de signes particuliers. Au premier abord, l'Iceberg évidemment, tour à tour détourné ou admiré, il est au coeur de nombreuses campagnes. 

Un Iceberg détourné non pas sans humour


Canal + et Iphone, plus d'Iceberg


"De grands films, au format d'un mobile."

"La glace n'a pas eu de si fort impact depuis le naufrage du Titanic"
"Sur un petit écran, nous n'avez qu'un petit film"

Minimalisme, pour un Iceberg au coeur du drame

Personne n'écoute quelqu'un qui a mauvaise haleine

Show Off

Le naufrage

En second lieu, on retrouve le naufrage. Parce qu'avant d'être un film, le Titanic reste quand même un drame humain... Peu importe, le naufrage se trouve lui aussi au milieu de l'humour publicitaire. 


Karcher, rien ne l'arrête

"Un prix qui ne reviendra jamais"

"Le Titanic est insubmersible"

Tout en cheveux et en poils


Mieux informé, on est plus fort par l'Express

Spontex, super absorbante

Post-It

Thaïlande

"Big Cinema in small piece"


"Je suis le roi du monde"

Scène cultissime du film, le "Je suis le roi du mooooooonde" est lui aussi devenu un objet de culte publicitaire. De l'humour à 100% pour des affiches toujours réussies.

Entre pixels et minimalisme

"Je suis la grosse reine du monde"

La version enfant, sans doute la meilleure

La version décalée, contre la version corrompue

Le roi du monde en solo

Et vu par Lars Von trier


Le bâteau

Dans les autres affiches, on retrouve des éléments plus communs, moins drôles, avec des idées plus creuses.  Le bateau y est mis en valeur, ou le nombre incroyablement élevé de morts.

Titanic, World Trade Center, des référents pour lutter contre la soif

Les films vus du ciel

Une colle que rien n'arrête


Une campagne qui rappelle le Titanic, dommage pour... une banque.

Campagne critiquée et moquée

Ainsi, il est possible de se rendre compte que le Titanic, sublimé par le film de James Cameron et ses histoires à l'eau de rose, est devenu un élément incontournable du cinéma américain et international. Si fort, qu'il est devenu un référent commun autour de caractéristiques propres :  l'Iceberg, le couple, le bateau, le naufrage etc... 

Autant d'éléments repris par la publicité pour promouvoir divers produits avec divers moyens créatifs. Au premier plan, l'humour, au second le simple descriptif et pour finir de rares campagnes rappelant le drame humain. Dans tous les cas, il est sûr et certain que les campagnes utilisant ce naufrage ne vont pas s'arrêter de si tôt et c'est aussi ça la magie de la pub, faire revivre les plus grand évènements en gardant une visée commerciale. 

David

Aucun commentaire:

Un Commentaire ? Un avis ?