.

Gif et publicité, entre culture web et créativité


On l'a déjà dit et vu, la publicité adore jouer sur le vintage, les codes de l'ancien et réutiliser les vieilles recettes qui ont eu du succès. Les affichages reprennent les codes spécifiques des affiches d'antan, les spots jouent sur des situations propres aux 50's et 60's... mais qu'en est-il du digital ? Du côté du net, on s'amuse à reprendre un élément que l'on a tous vu une fois dans sa vie : le Gif.


A l'aube des années 2000, le gif était répandu comme un format d'image ludique et original, on s'amuse à les partager sur Skyblog (Je t'entends rire internaute, mais tu en as déjà eu un, sinon deux) et le défunt MySpace. Mais l'arrivée tonitruante de Facebook a quelque peu modifier la donne. Lors de sa création, lorsque le réseau était réservé à de rares internautes, Facebook acceptait les Gif et on peut même en retrouver dans les bas fonds de groupes ou fanpages. Mais quelques mois plus tard, Facebook n'accepte plus que l'on ajoute des gifs et ces derniers perdent un support de taille.

Il a fallu attendre la création de Tumblr et de Google + (Vous savez ce réseau où calme et repos sont les deux maîtres mots) pour que le gif explose de nouveau. Tout comme la mode, le web est cyclique et on ré-utilise les codes qui ont bien marché pour les améliorer. Dès lors le Gif retrouve une seconde jeunesse et on le trouve partout. Il utilise des scènes de séries, des vidéos virales et même du porno (tu peux le dire, tu as cliqué sur cette dernière catégorie).

Le luxe, grand gagnant des GIF

Dès lors, inutile d'attendre bien longtemps pour que la publicité se mette à l'utiliser. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, les annonceurs ne se bousculent pas pour jouer sur cette corde graphique. Plus surprenant encore, le secteur qui en utilise le plus est le luxe. Quelques grands noms se prêtent en effet au jeu pour des sites, newsletter ou petits plans de com locaux.

Burberry a par exemple été l'un des rares à utiliser les gif pour annoncer sa présence à la Fashion Week de Londres et ce via son profil Twitter.

On promeut les mannequins

Les poses

Les vêtements


On montre les backstages

Les sacs


Les manteaux

Tout y passe

Lancel lors de son grand plan de communication avec Brigitte Bardot (jeune) a aussi créer un petit gif ludique.


Et plus récemment, c'est Prada qui a lancé un grand nombre de gifs sur la toile pour montrer les "univers parallèles". La marque a notamment fait appel à l'artiste Vahram Muratyan auteur de  "Paris Vs New York" pour créer ces belles oeuvres numériques. 


Parallel Universes - Mai 2012
  

Coloré

Original

Avec les produits emblématiques de la marque


Aussi bien luxe que streetwear

Décalé

Luxueux

Surprenant


Les autres annonceurs

D'autres annonceurs ont évidemment utilisé les gifs, mais de manière plus décalé et moins esthétique. Des annonceurs de grande consommation qui comprennent bien la culture web qui se cache derrière ces images.

Les bonbons polo ont par exemple créé Troustories, un site de gif dédié aux bonbons de la marque.


Du décalé

Des chats, ambassadeurs 2.0 par excellence

Du loufoque

Bref, vous voyez le genre

Autre annonceur, MTV Mobile, qui a lancé de son côté "Gif me More", tout une campagne digitale AVEC des spots, autour du gif. Une audace payante qui a permis à l'agence Buzzman de connaître ses premiers succès mondiaux. 

Gif God

L'affiche 

Et les spots totalement décalés - Rodrigo

Culture Web et humour - Cheerleader

Parking 

Pour terminer, un annonceur sans doute roi du loufoque : Skittles. Pour Noël, la marque a lancé "Gif Rap The Rainbow" une carte de Noël qui mêle monde urbain et numérique. Une réussite autour du gif qui n'est malheureusement plus en ligne à l'heure de cet article. 

Skittles 

Screenshot de l'opération

Mise à jour - Septembre 2012

Petite mise à jour avec deux marques qui ont récemment utilisé les GIF. La première est Diesel qui a sorti cet été toute une campagne basée sur ce format d'image. La seconde, c'est Nina Ricci qui avec TBWA 365\ a décidé de promouvoir son sac éponyme avec de nouveaux gifs mettant en scène l'artiste anglaise Jo Ratcliffe.

Nina Ricci 

Nina Ricci 

Nina Ricci 

Diesel

Diesel

Même si les opérations et campagnes grand public sont peu nombreuses autour du monde des gifs, il est intéressant de voir que de plus en plus de marques utilisent cet élément unique de la culture web. Essentiellement sur des supports digitaux, le gif se décline aussi en spot et trouve un écho encore plus grand quand on l'exploite à fond. Constat intéressant, c'est le secteur du luxe qui remporte la palme de l'utilisation des gifs tout en arrivant à y méler élégance et ADN de marque. Pour conclure cet article, une question existentielle qui nous a tous traversé l'esprit. On dit : "Guif" ou "Jif" pour parler d'un "Gif" ? Vous avez deux heures. 

David

Aucun commentaire:

Un Commentaire ? Un avis ?