.

Comment la publicité a-t-elle accompagné la conquête lunaire ?


Après un petit mois de disette rédactionnelle, le site revient pour une nouvelle saison pleine de dossiers, de nouveautés, de brèves, de contributions, de surprises... Aujourd'hui, retour sur l'un des évènements qui a le plus marqué cet été : le décès (entre autre) de Neil Armstrong. Héros des temps modernes et Super-Héros de bon nombre de Baby Boomers, Neil Armstrong incarne à lui tout seul une importante thématique publicitaire : la conquête lunaire.


Déjà en 2009, cette dernière était au coeur d'une campagne internationale orchestrée par Louis Vuitton et mettant en scène les grands protagonistes des découvertes spatiales d'antan : Buzz Aldrin, Sally Ride et Jim Lovel. L'absence remarquée de Neil Armstrong n'était pas passée inaperçue mais allait dans le sens d'un homme discret qui préférait être un honnête citoyen loin des flashs et des caméras.

Louis Vuitton - 2009

En effet, Neil Armstrong n'a presque jamais figuré sur une campagne publicitaire vantant son exploit ou sa personnalité. A contrario de la conquête lunaire et de tous ses signes distinctifs qui occupe une bonne partie de la publicité internationale.

Avant et pendant le 21 juillet 1969

L'aviation au premier rang des annonceurs pionniers

Avant le jour J, la conquête spatiale s'inscrit dans un contexte mondial particulièrement tendu. En pleine Guerre Froide, la Lune représente un enjeu capital du grand combat USA - URSS. Avec un avantage remarqué pour l'URSS qui envoie coup sur coup Laika et Gagarine dans l'espace, les Etats-Unis n'ont pas d'autre choix que de fouler la Lune pour pouvoir s'imposer au niveau mondial.

Master Card - Années 70

Ce sera chose faite le 21 juillet 1969 avec Armstrong et Aldrin, mais bien avant, c'est une véritable fièvre spatiale qui envahit tous les débats et médias. Les marques utilisent leurs budgets pour utiliser l'image lunaire, les efforts américains et les technologies spatiales. Une tendance qui explosera au retour d'Armstrong où les marques du monde entier vont le féliciter, glorifier les Etats-Unis et mettre la conquête spatiale au coeur de leur communication. Avec plus de 500 000 000 de téléspectateurs, la mission Apollo 11 fédère au délà des frontières, et ce malgré le clivage USA/URSS, ce que les marques ont bien compris.

Années 70

Des marques d'essence utilisent les fusées

Boeing promeut ses moteurs

L'aviation, grand annonceur de cette période

On extrapole, on imagine

Bellcom, "How hostile is the moon"

Tang, "He will drink Tang" (Neil Armstrong)

Panasonic qui félicite officiellement les Etats-Unis

RCA qui aide les hommes sur la Lune

Pratt & Whitney Aircraft

Même les camions s'y mettent

"Racing to the moon"

Et même du côté communiste chinois, on a la fièvre lunaire

"C'est un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour la créativité"

Mais aujourd'hui, qu'en est-il ? Et bien, énormément de marques ont encore utilisé l'évènement pour le détourner ou pour en utiliser les principaux codes : le complot comme quoi personne n'est allé sur la Lune, le drapeau planté, les robots, le premier pas, l'équipage, la grandeur des Etats-Unis... Tout y passe avec plus ou moins de succès.

Le pas


La fameuse emprunte du pied ! Bien présente et symbolique ou la retrouve un peu partout : sur la Lune, sur des produits etc...


Nivea

Orange

Oreo (100th Birthday)

Jeep

National Channel Kids

Le drapeau

Symbole de l'impérialisme américain, le drapeau est l'emblème par excellence de la conquête lunaire. Dès lors, il n'est guère étonnant de le voir dans de nombreuses campagnes. Mais si parfois il est détourné. 


Une conquête numérique

Hégémonie américaine

Un drapeau pas comme les autres

Les Pays-Bas ? Lotto (Loterie Néerlandaise)

Réécrire l'histoire - Courrier International

La dernière campagne en date. Hommage et drapeau en berne


Zoom (Orion Telescopes)

Le complot

Pour les plus sceptiques d'entre nous, l’atterrissage lunaire n'a jamais eu lieu. Bon nombre de marques surfent sur cette tendance durable et encore bien présente dans nos esprits aujourd'hui.


Une photo bien orchestrée

 
Tout en studio

"Moon 1969"


True or not true ? 

Clap de fin


Comment falsifier une image ? 

Hop plus de vaisseau

Un beau making of

La Lune dans tous ses états

D'autres annonceurs ont décidé d'utiliser d'autres éléments : la surface de la Lune, l'alunissage, la supposée présence de vie... 



Un alunissage historique

Buzz Aldrin a les boules

Besoin de lumière pour bien voir

Uh ? 

Une feuille qui peut tout gâcher

Vesponauta, nouveau véhicule

Trop de force pour envoyer la balle ? 

Trop d’énergie pour rester sur terre ? 

Before / After par Ford


Alors que conclure de cet article ? Tout d'abord que la conquête lunaire a été une thématique sociétale de première importance en période de guerre froide où tous les symboles étaient bon à prendre. Des symboles largement relayés par des médias férus d'exploits et de sensationnel pour affirmer l'hégémonie américaine partout dans le monde. Même si en effet, l'impérialisme américain a pris une toute nouvelle ampleur avec le premier homme sur la Lune, il ne faut pas oublier que cet évènement a avant tout fédéré les peuples. Tout le monde se rappelle de l'évènement et l'a suivi avec assiduité. Dès lors, il n'est guère surprenant de voir de nombreux annonceurs utiliser l'évènement. Dans les années 50-60, l'aéronautique puis les marques de consommation courante américaine ont toutes utilisé la conquête lunaire dans leurs campagnes et au fur et à mesure des années ce sont les marques internationales qui s'y sont mises.

La mort de Neil Armstrong marque la fin d'un symbole vivant de cette période faste pour la NASA. Mais, un potentiel retour sur la Lune voir un débarquement sur Mars sont deux projets qui ont toutes les chances d'aboutir et qui relanceront durablement la soif de conquête spatiale... et publicitaire !

3 commentaires:

  1. Vous avez oubliez le trophée des MTV Video Music Awards ! http://socialtimes.com/files/2010/09/MTVMoonmanVMA.jpg

    RépondreSupprimer
  2. C'est le symbole de la croissance. Le passage à un autre niveau de conscience. La pub étant le miroir social et cet événement le plus spectaculaire, vécu en direct, c'est normal qu'il booster l'économie. Il restera le fait le plus marquant de l'humanité et même plus que Mars. Bel article comme d'habitude :)

    RépondreSupprimer