.

Interview de David Creuzot et Lucie Beudet, fondateurs de Konbini



Bonjour à  tous ! Et bienvenue sur la toute première interview du site. Et quelle interview !¨Puisque l'on reçoit aujourd'hui deux personnalités bien connues du petit monde publicitaire français : David Creuzot et Lucie Beudet, fondateurs de Konbini : cet ovni digital au succès fulgurant et aux contenus délirants. Au programme, des explications sur la naissance de "Konbini for Brands", les dernières campagnes digitales, des chats, des hiboux...


"Hello Konbini ! Vous êtes les tous premiers à inaugurer la catégorie "Interview du site" et c'est un honneur de vous recevoir (certes par écrit) sur The Advertising Times pour une petite interview "de qualitay". Ma toute première question, elle est simple et je pense que je ne suis pas le seul à me la poser, pourquoi le nom "Konbini" ?"

"Arrff , un konbini c'est une supérette japonaise, un convenience store si tu préfères, ouvert 24h sur 24, 7 jours sur 7 , et qui vend de tout, aussi bien des capotes, des sushi, des bijoux très chers, et où tu peux même payer ta facture d'électricité ; une sorte de bazar super pratique à côté de chez toi où tout le monde trouve ce qu'il cherche. Tu vois , c'est un peu nous ;) L'idée c'est de rassembler tout le monde, de proposer le plus de choses possibles, des choses pratiques mais pas que. C'est d'être toujours là quand on a besoin aussi."

"Vous avez signé avec Sosh (film ci-contre) l'un de vos gros coups médiatiques. La preuve en est que dès que je prends le métro je suis le premier à faire "NANANANA. NANANA. NANANANANANANANANANA". (Evidemment ça rend moins bien à l'écrit, mais dans la vraie vie ça en jette). Qu'avez vous voulu faire passer dans cette campagne, pour un client certes pas tout à fait comme les autres ?"

Le film en question

"Quand on a présenté le projet à Orange on a parlé d'un OPNI (objet publicitaire non identifié). En fait, on pense que la narration traditionnelle publicitaire est vraiment dépassée. L'émotion et la sincérité sont au coeur de la relation avec les consommateurs. C'est un spot qui a la double qualité de te divertir et de te donner le prix sans artifices. Chez Konbini nous considérons que la pub doit être un moment de plaisir, c'est un divertissement. Je pense que beaucoup de publicitaires pensent trop 'consommateur' et pas assez 'public'. L'énergie et la fraîcheur, c'est la clé."

"Si j'ai bien compris au vue de vos dernières actualités, Konbini c'était d'abord une Web-Tv à la page Facebook ultra-dynamique aux contenus assez décalés et viraux. (J'ai failli écrire "qui font le buzz" mais je me serais auto-flagellé) Mais aujourd'hui, c'est aussi une agence "Konbini for Brands". Une agence digitale ou une agence dites "360" ?"

"On a toujours eu une seule tête et deux bras. L'idée c'est vraiment de trouver la meilleure organisation pour apporter des projets créatifs au public et aux marques. Nous fédérons une communauté d'influenceurs et de créatifs à travers nos sites et nous cherchons à apporter les nouvelles tendances et les concepts en phase avec notre époque aux annonceurs. D'ailleurs, nous venons d'investir dans le développement de l'agence car nous pensons qu'il y a un gros déficit de stratégie et de création en France et en Europe. Nos premières actions ont été de déménager à Londres pour faire un hub international de jeunes talents et pour renforcer notre équipe de planning stratégique."

"Et de là, une question toute bête, que pensez-vous de l'état de la publicité digitale française et mondiale (Question pas si bête que ça hein)"

"Red Bull c'est un accomplissement pour ceux qui croient en un media globish, en une publicité mondiale. On vient de démontrer que c'est idiot de localiser sur le web. La good news c'est qu'on va entrer dans une phase d'enthousiasme où on va pouvoir tout oser, pouvoir imaginer des trucs dingues. Le digital repousse les limites. Les marques vont devoir rivaliser avec les hommes pour accomplir des trucs, pour exister . Après, pour ce qui est de la publicité digitale française, c'est plus compliqué ..."

"Très bien, du côté des mèmes vous êtes plutôt chat ou hibou ? Parce que de mon côté j'ai toujours pensé que les hiboux sont bien mignons et pas assez représentés sur les Internets"

"Bon, désolés. Hiboux c'est une super idée mais tu sais, il ne faut jamais perdre de vue que les gens ont envie de voir des chats alors on est définitivement chats. Mais c'est pas grave ... il y a encore pleins de trucs à trouver, on peut encore se marrer avec des chats tu sais. Et moi perso j'ai déjà vu un chat avec une tête de hibou"


"Merci l'équipe Konbini pour cette petite interview, on vous souhaite le meilleur pour l'avenir et on vous retrouve sur votre page Facebook et votre compte Twitter. Un dernier commentaire pour les lecteurs de "The Advertising Times ?" 

"Restez connectés ! Un gros merci à vous aussi " Signé : @dcreuzot @lucie_beudet

Une petite interview décalée qui ouvre cette catégorie Interview qui je l’espère sera riche de nouveaux intervenants. On se donne rendez-vous au prochain dossier.

6 commentaires:

  1. C’est un peu ridicule cette façon de mettre des interviews pour alimenter votre site. Comme un échange de bon procédé entre gens pseudo influents. Je n’aime pas critiquer pour critiquer mais j’avoue que je préférais largement les anciennes versions du site. Celle où on sentait le jeune amateur passionné. Désormais c’est trop sérieux pour être catalogué comme « blog »
    Mes respects quand même pour le travail fourni.
    Yvan

    RépondreSupprimer
  2. Hello Yvan, merci pour ce retour.

    Ajouter une interview permet de diversifier l'offre de contenu proposé sur le site, si vous y voyez un "procédé entre gens pseudo influents" c'est bien dommage puisque ce n'est absolument pas le but. Je reste un amateur, je reste passionné, les 130 dossiers sont bien présents, le resteront toujours et le site sera toujours alimenté.

    "The Advertising Times", encore une fois, est à la croisée des routes entre un blog et un webzine. Malgré la déception visible dans ce commentaire, je reste à disposition si besoin et je vous remercie de votre fidélité.

    RépondreSupprimer
  3. moi j'ai rien contre des petits interviews de temps en temps, mais bon, ça c'est moi :)

    RépondreSupprimer
  4. Bientôt un nouvel article ??

    On range le frein là...

    RépondreSupprimer
  5. Promis ;) Plusieurs bons petits trucs se préparent !

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais compris les pubs Sosh à part tuer les épileptiques.
    Merci de m'éclairer (question garantie sans troll je précise).

    RépondreSupprimer