.

Hors Série : Réussir le CELSA, concours, conseils et réponses


Bonjour à tous, aujourd'hui un article très particulier puisqu'il ne concerne pas le monde de la publicité mais celui qui le précède, celui des études. Vous n'êtes pas sans savoir que je suis certes l'auteur de ce site mais avant tout étudiant, notamment au CELSA. Cette information me doit de recevoir toutes les semaines des mails d'interrogations de la part de futurs candidats sur les procédures d'admissibilité et d'admission, la vie de l'école, les activités de l'école... Je me suis donc dit, qu'il était temps de faire un vrai article, le plus exhaustif possible pour aider les différents étudiants qui voudraient intégrer cette institution.

Si vous suivez depuis assez longtemps le site vous n'êtes pas sans savoir qu'au cours de mes études j'ai été recalé une première fois au concours en 2011 (cf : "Concours du Celsa - Reportage détaillé 2011") avant de réussir à l'avoir en 2012 dans la filière qui me correspond le mieux "Marketing, Publicité, Communication". Ce dossier est donc la seconde partie de l'article initial, qui le reprend complètement pour essayer de répondre à toutes les interrogations possibles et imaginables.

Ce dossier est aussi le second article du site où je vais m'exprimer à la première personne du début à la fin, n'y voyez pas un déballage de ma vie, mais la volonté d'expliquer clairement et surtout personnellement les différentes étapes du concours. En fonction de mon parcours certes, mais aussi de l’expérience que j'ai vécu.

1 - L'école est-elle faite pour vous ?

Première question, primordiale je vous l'accorde : est-ce que le CELSA est une école qui vous correspond ? L'école est en effet l' "Ecole des Hautes Etudes en Sciences de l'Information et de la Communication", c'est à dire qu'avant toute chose vous allez véritablement apprendre toutes les matières liées aux champs de l'Information ET de la Communication. Un tronc commun et des spécialités toutes dispensées dans un esprit de réflexion qui vont vous permettre de remettre en cause les différents paradigmes communicationnels du monde qui nous entoure.

Comme ça, ça peut faire peur et c'est assez pompeux, mais au final il faut garder en tête qu'en première année de licence vous aurez peu de cas pratique et énormément de théorie. Une théorie très utile mais qu'il faut savoir prendre le temps de digérer. Pour toutes les questions pratiques liées à des enseignements en particulier, je vous propose d'aller sur le site de l'école qui pour le coup est plutôt bien fourni dans ce genre de renseignements.

Avez-vous un projet professionnel clair ? C'est une question qui compte énormément (nous reviendrons dessus pour l'oral) et il faut avoir un projet professionnel ou au moins une ébauche précise du pourquoi le CELSA vous aidera à atteindre le métier que vous souhaitez faire. C'est primordial.

2 - Vous pensez que l'école est faite pour vous ? Génial, on attaque le concours

Il existe plusieurs voies pour entrer en L3 au CELSA. Par l'admissibilité au concours de l'ENS, par la procédure BEL, ou par la voie interne de Paris IV. Encore une fois l'école explique plutôt bien les conditions d'admission, du coup je vais m'attarder sur la grosse épreuve : le concours.

L'écrit

Bon vous êtes prêts ? On attaque l'écrit. Cette année l'écrit aura lieu le 6 avril 2013, chacun va s'y préparer à sa façon puisqu'il n'y a pas de vraie "méthode CELSA", mais il faut tout de même retenir quelques conseils.

Vous aurez donc deux épreuves. L'une de "Réflexion et Analyse" et l'autre d'anglais. La première épreuve est la plus importante et est constituée d'une réflexion argumentée commune à tous les parcours et d'une analyse de documents propre à chaque option. Cette double épreuve dure 4 heures et a le coefficient le plus important : 8. L'année dernière le sujet de la réflexion commune était :

"Selon le sociologue Hartmut Rosa, le monde contemporain se définit par un phénomène général d’« accélération ». Voici comment il décrit cette évolution de la société dans le livre qu’il a publié en 2010 :

« La transformation de notre rapport à l’espace, aux autres hommes et aux structures matérielles suit donc la logique commune à l’ensemble des processus de modernisation : ils sont « fluidifiés », c’est-à-dire transitoires, rapidement modifiables et contingents. C’est ainsi que la sollicitation de la société propre aux techniques de déplacement dissout le lien ancestral entre le sujet et son espace territorial, alors que l’évolution des technologies de communication, qui […] met chacun, à tout instant, en communication avec n’importe qui dans le monde entier, est un présupposé essentiel de modernisation. »

Vous commenterez et discuterez cette définition en vous interrogeant sur sa pertinence dans le domaine de la communication"

Et l'analyse de document pour la filière "Marketing, Publicité, Communication" était l'analyse de l'affiche suivante :

"Ahum". Voilà le mot exact que j'ai eu lorsque j'ai vu le fameux sujet. 

Ce qu'il faut retenir pour pouvoir attaquer tout ça de manière sereine (tout est relatif pour le mot "serein") c'est : 

- Que s'il y a une bibliographie c'est parce qu'elle est vraiment utile. C'est avec ça que vous obtiendrez vos munitions pour le combat. Pas la peine de tout lire ou de retenir tous les arguments, mais sélectionnez ce qui vous semble le plus important à vos yeux et surtout que vous pourrez expliquer. Il faut pouvoir justifier ce que vous dites et le contexte dans lequel cela a été énoncé.

- Qu'il faut être soi-même : cela peut-être surprenant mais il faut réussir à être soi-même. Réussissez à faire ressortir vos idées, vos expériences et vos propres exemples. Vous pensez que le fait que les Destiny's Child se remettent ensemble peut justifier un argument ? Dites-le. Vous pensez que la mode des imprimés tropicaux pour 2013 c'est moche ? Dites-le. Dites ce qui vous semble légitime et insérez-le dans votre processus réflectif pour l'expliquer. Réussissez à faire transparaître vos forces à l'écrit.

- Qu'il n'y a PAS de réponse type attendue. N'en déplaisent à mes amis de prépa il n'y a pas de "modèle" de réponse. Bien sûr vous devrez avoir une réponse équilibrée et justifiée mais après n'allez pas penser que si on vous à dit "au CELSA la dissert c'est trois parties" c'est forcément vrai... 

- Que vos "concurrents d'un jour" seront peut-être vos futurs potes, mais pour le moment sont des gens très différents. Pas de panique si vous entendez "Moi j'ai placé la théorie de la plantation de betterave au Panama" et pas vous. Encore une fois, chaque copie est unique. Vous êtes au stade où vous êtes un numéro, alors soyez un numéro cool.

- Qu'il faut être curieux. Vous devez vous faire violence à vous ouvrir à plein de thématiques, aller à des expositions si vous voulez, écoutez toutes les nouvelles que vous voulez (que ce soit sur la communication ou non) pour pouvoir ressortir des faits qui vous semblent pertinents.

- Qu'il faut avoir sa montre. 4 heures c'est extrêmement rapide. Surtout pour une double épreuve. Regardez attentivement l'heure et organisez vous. Pour le coup chacun sa méthode. 

Pour l'anglais, l'épreuve se compose elle aussi de deux épreuves, un essai sur 10 points et un texte à trou sur 10 points. Très sincèrement cette épreuve est réputée difficile. Mais avec un coefficient de 3, elle est tout sauf insurmontable et déterminera plutôt dans quel niveau de langue vous serez une fois admis. Typiquement j'ai eu 4/20 au texte à trou, soit 2/10, donc rassurez-vous l'anglais n'est pas LE problème. Il peut faire basculer l'épreuve en votre faveur, mais rarement en votre défaveur. 

Le sujet de la rédaction de l'année dernière était :

Write an essay in which you describe one specific moment when sport(s) affected you personally. In your response, reflect on the moral lessons that participating in sports taught you or did not teach you. Tie your reflections to John Milton-Smith’s observations about the declining aura and increasing commercialization of the Olympic Games

Inutile de vous dire que les jurys ont du voir à peu près 95% de "France 98" dans les copies. encore une fois même conseils que pour la première épreuve, mais en encore plus amplifié : soyez vous même et parlez de vous (pour le coup là vous pouvez avec un sujet pareil) en faisant des phrases simples.

Derniers conseils pratiques pour finir la thématique de l'écrit : 

- Arcueil c'est loin et c'est vraiment laid. Prenez du chocolat, une journée comme ça est longue et le RER B c'est pas la joie (surtout pour les amis Provinciaux qui arriveront tout frais). Vous serez des milliers (vraiment) dans un bâtiment qui ressemble à une mutation entre un blocos et une prison, alors amenez du chocolat. Vraiment.

Prenez votre déjeuner avec vous. Vous aller penser que je ne pense qu'à manger mais il y a une cafétéria minuscule dans cette fameuse "Maison des examens", mieux vaut donc prendre son déjeuner sur soi.

- Si vous êtes un maniaque de la propreté, prenez une règle, un crayon et une gomme, il n'y a PAS de lignes déjà imprimées sur les copies. Ça peut paraître anodin, mais c'est un détail qui en gêne plus d'un.

N'oubliez pas, dans cet article j'essaie de démystifier ce concours en donnant des clés qui me semblent importantes. Maintenant il ne faut pas être déstabilisé par ce que j'écris, s'il faut retenir une chose c'est qu'il faut être à l'aise le jour J et faire de son mieux. C'est facile à dire une fois le concours passé, mais c'est néanmoins très vrai. 

2 - Après l'attente, la liste

Après avoir passé avec succès cette épreuve écrite, vous êtes convoqué à l'oral grâce à la liste des admissibles. Cette convocation vous fait peur mais encore une fois il faut partir armé et ouvert.

L'oral

La première épreuve consiste à un entretien avec jury, coefficient 8. Inutile de vous dire que vous allez en entendre des histoires sous tous les angles, car les jurys sont tous très différents. D'entretiens parfaitement classiques à d'autres où des élèves ont dû chanter, tous les entretiens mènent à des situations uniques. 

L'entretien se passe devant un jury de deux à trois voire quatre professeurs et/ou professionnels. Vos futurs tuteurs en réalité. Différents responsables de filières ou professeurs intervenants qui vont chercher à savoir :

- Qui vous êtes ?
- Pourquoi le CELSA ?
- Quel est votre projet professionnel  ?
- Quelle adéquation avec l'offre de l'école ?
- Pourquoi vous avez écrit telle ou telle chose sur votre CV ?

En effet, pendant l'oral les professeurs auront votre CV sous les yeux et s'il faut bien savoir quelque chose, c'est qu'il FAUT savoir justifier TOUT ce que vous avez écrit. Si par malheur vous écrivez "cinéma" ou "gastronomie" dans vos "Intérets" et qu'au final vous regardez "Le diable d'habille en Prada" ou "Masterchef" à longueur de journée, ce sera tendu. La réaction changera selon l'interlocuteur que vous aurez mais c'est très important de tout pouvoir expliquer. 

- Il n'y a pas de mauvaise réponse à part le mensonge. Si vous mentez sur quoi que ce soit, ce sera visible et vous êtes terminés. 

- Ne dites pas que vous voulez être créas (je m'adresse surtout aux Market/Pub) comme énoncé dans le premier paragraphe, le CELSA est une école de communication où l'on ne fait pas de PAO et retouche photo. Il n'y a pas de formation de Concepteur Rédacteur. Evidemment on peut le devenir, mais la démarche du CELSA n'est pas de vous y former. 

- Renseignez-vous sur la vie du CELSA ! Blog de l'école, Junior-Entreprise, BDE, association humanitaire, association musicale, association littéraire, association gastronomique... il y a une vraie vie associative à l'école. Dites en quoi vous pourrez vous y insérer ! Parlez des cours qui vous intéressent et pourquoi, parlez de vos projets à l'école et pour l'école. N'oubliez pas que si l'on veut savoir ce que vous apportera l'école, le jury veut aussi savoir ce que votre personnalité apportera à l'école. 

- Encore une fois un conseil : soyez vous-même. Conseil amplifié par le fait que le jury veut vraiment savoir qui vous êtes, vous êtes enfin un nom et plus un numéro. 

- Souriez. Vous passerez de manière individuelle mais vous attendrez en groupe, sympathisez avec vos camarades du jour et n'écoutez pas ceux qui diront "moi j'ai fait cette formation, je vais dire ça ça et ça", plus c'est préparé, plus c'est visible. Sourire et naturel sont bien plus efficaces.

- Démarquez-vous. Soyez habillé de manière classique, sans costume cravate, mais trouvez un moyen de vous différenciez des autres. Dans vos propos ou dans votre tenue, quelque chose qui dit "moi et pas quelqu'un d'autre" sans trop en faire.

Un même but, mais tous différents - Philips Fernsehen


3 - L'attente

Vient ensuite la pire phase : l'attente. Presque un mois d'attente en moyenne pour faire passer tout le monde. C'est long. Certains y penseront tous les jours, d'autres absolument pas, c'est la loi des concours.

4 - Le jour J

La nouvelle vient de tomber.Vous êtes admis ! Merveilleux et félicitations.
Vous êtes sur liste d'attente. Pas de panique ! Tous les ans, il y a des personnes prises sur cette liste, parfois près de 5 ou 6 ! Alors attendez et essayez de relativiser, c'est très dur mais obligatoire.
Vous n'êtes pas pris. Vous pourrez demander vos notes en octobre par demande écrite, mais sinon vous pourrez retenter le concours ou aller sur une autre voie. Ce sont les échecs qui nous forgent.
Sachez que tous les ans, les résultats tombent un jour à l'avance, voire parfois deux jours avant.

5 - Et les autres ?

Cet article est donc un gros condensé de tout ce que j'ai vécu l'année dernière comme candidat en "L3 Marketing Publicité et Communication" puis aujourd'hui en tant qu'étudiant du CELSA. Mais pour pouvoir nuancer cet article, j'ai demandé à certains de mes amis présents dans d'autres filières de rédiger un paragraphe sur leur vision du concours et leurs conseils. Pour que chacun puisse s'y retrouver. 

Claire - Filière "Ressources Humaines et Communication"

"La filière "Ressources Humaines et Communication" est une filière très pratique, j'ai révisé en lisant beaucoup de livres tout d'abord sur la bibliographie proposée par le CELSA (pratiquement tous) dans la section RH, que j'ai fiché avec les idées bien importantes, ainsi que les livres de la liste générale. J'ai aussi lu et fiché plusieurs livres de chaque filière pour m'inspirer. Je conseille particulièrement pour les RH le livre qui n'est pas dans la bibliographie "Réinventer les RH" de Gilles Verrier très pratique. Bien revoir les théories de communication aussi."

Nicolas - Filière "Magistère de Communication" / "Management de la Communication"

"A mon avis la réussite à l’écrit est une question d’attitude face à l’exercice. Il faut savoir gérer son temps, répondre clairement au sujet, et finir sa copie sans la bâcler. Une bonne organisation du temps est primordiale. Ne négligez pas l’emploi d’exemples précis, d’actualité ou non pour illustrer vos propos et donner une dimension concrète à une réflexion sur la com’ souvent très théorique au concours. Les exemples sur les TIC sont d’ailleurs à utiliser avec parcimonie selon moi. 

Quant à l’oral, il faut savoir se faire remarquer, et prendre quelques risques –mesurés-. Etre capable de parler dans tous les sens de chaque loisir, ou informations présent sur le CV. Sachez que si vous dites aimer le chant on vous proposera de chanter, si vous aimez la natation on va demander d’en parler à défaut de pouvoir montrer quoi que ce soit, et si vous êtes passionnés de magie pensez à venir avec des atouts dans votre manche." 

Stanley - "Filière Médias et Communication" 

"Comment ai-je préparé le concours ? Je m'y suis pris 1 mois en avance, en fichant "Introduction aux Sciences de la Communication" de Daniel Bougnoux, et en lisant des fiches sur différents ouvrages de la bibliographie. Je me suis intéressé à la méthodologie de l'analyse de document quelques jours avant le concours, et il en est ressorti des questions très simples et pouvant être appliquées à tout type de document (Qui a produit le document ? Pour qui ? Comment ? Pourquoi ? Quand ?). Je tiens à préciser que j’avais une pratique de la dissertation assez intense grâce à mon cursus (khâgne) et une bonne connaissance de la presse, surtout anglaise, grâce à mon option (anglais). Mettez des exemples, des éléments de l’actualité, qui permettent de faire transparaître une culture médiatique et communicationnelle autre (par exemple, improbable, j’ai cité l’application « Grindr » pour téléphone dans ma copie).

Concernant l’oral, j’avais été rodé à l’épreuve de « l’entretien de personnalité » type école de commerce par des professeurs de ma classe préparatoire. Même si l’oral du Celsa est assez différent, cela m’a permis de prendre confiance et de pouvoir rebondir sur des questions inattendues. Si j’ai un conseil à donner c’est : soyez différents. Ayez un projet professionnel ou une passion qui vous distingue de la masse (par exemple je suis danseur, et on a dû parler de ça et du format des émissions de danse française et américaine pendant 10 minutes). Évitez le sempiternel « j’adore regarder des séries donc je veux rentrer au Celsa ». Donc bon, montrez-vous originaux, inventifs, et si vous l’êtes… drôles. Parce qu’un rire, ça laisse toujours un bon souvenir à un examinateur."

Steven - "Filière Médias et Communication"

"En tant que passionné de communication, je me suis orienté vers le CELSA pour bénéficier d'un enseignement de qualité et toucher du doigt un monde qui me faisait envie. J'ai préparé le concours comme un forcené: veille médiatique, lectures diverses, entrainement à l'écrit. Malgré la difficulté du concours, j'ai mis toutes les chances de mon côté et j'y suis parvenu." 
Laetitia - Filière "Ressources Humaines et Communication"


Pour ma part je me suis présenté deux fois au concours du CELSA et la deuxième fois fut la bonne. N'ayant pas accès à la voie interne j'ai passé les écrits et les oraux. Les écrits doivent se préparer bien longtemps à l'avance. Pour ma part j'ai opté pour une prépa CELSA en cours du soir, ça peut beaucoup aider au niveau culture générale. Maintenant faire des cours du soir ne suffit pas, il faut surtout lire au moins une oeuvre de la bibliographie, et surtout s'informer un maximum sur ce qu'il se passe dans l'actualité. Ce qui m'a beaucoup aidé a été de tenir un cahier d'actualités dans lequel j'écrivais les faits marquant de l'actualité de la journée. 

Ayant passé le concours en RHC, je vous conseille de lire un livre assez concis et très pertinent sur les métiers des RH : "La gestion des Ressources Humaines" de Jean-Marc Le Gall. Pour les oraux, il faut surtout savoir ce que l'on veut au niveau professionnel et scolaire, avoir une certaine assurance, montrer au jury que vous êtes capables d'entrer et de réussir au CELSA. Il faut aussi s'informer sur l'actualité syndicale, patronale, économique enfin tout ce qui peut avoir un rapport avec les RH. 

Sara - "Communication des Entreprises et des Institutions"

"Si je devais donner un conseil pour l'oral, ce serait de tout miser sur un détail qui va vous différencier des autres. C'est le but d'un concours et surtout d'un oral. Ce détail peut être un trait de votre personnalité ou une expérience personnelle ou professionnelle atypique. Il y a aussi l'indémodable bibliographie (1 livre) et une certaine connaissance du milieu de la communication notamment dans la filière choisie"

Sabrina - "Filière Médias et Communication"

"J'ai passé le CELSA par la voie interne proposée par Paris IV, j'ai pu ainsi être admissible sur dossier et me présenter uniquement à l'épreuve orale. Pour se préparer à cet oral si l'on n'a pas passé l'écrit, il est important d'avoir quelques connaissances sur la communication pour montrer sa motivation et prouver au Jury que l'on n'est pas là par hasard. Pour m'y préparer j'ai parcouru le livre de Daniel Bougnoux, "Introduction aux sciences de l'information et de la communication" et "Sociologie des Médias" de Rémy Rieffel. Pour avoir des exemples et cas concrets le jour de l'oral j'ai également englouti les articles du SUPER blog de communication crée par les Celsiens: "Fastncurious" et suivi très sérieusement l'actu des médias les semaines précédents mon oral."

Theo - "Communication des Entreprises et des Institutions"

"Ancien étudiant en Droit, présenter le Celsa m'est aparru comme une évidence lorsque j'ai voulu poursuivre mes études dans le domaine de la communication. Le choix de ma filière également, dans la mesure où le parcours Communication des Entreprises et des Institutions reste le plus complet avec le Magistère, tout en abordant de manière précise le monde la communication politique et d'entreprise vers lesquels s'oriente mon projet professionnel. Si je m'étais renseigné sur la forme du concours et ses exigences, je n'ai pourtant pas préparé l'écrit du Celsa. Je n'avais donc pas lu par exemple la bibliographie proposée sur le site, chose que je regrette encore aujourd'hui : tout d'abord parce qu'elle m'aurait été très utile pour traiter les sujets du concours (Sujet commun : commentaire d'un texte sur l'accélération dans le monde de la communication // sujet CEI "L'argent, atout ou tabou dans la construction de l'image des figures politiques") ; mais aussi et surtout parce que de nombreux ouvrages qui la composent font aujourd'hui partie du corpus de textes étudié en cours par les professeurs.

Je n'ai donc que remis à demain ce que j'aurais du faire hier. Une fois admissible j'ai en revanche très sérieusement préparé l'oral. J'avais très précisément étudié la plaquette de ma filière, et j'avais préparé mon projet professionnel de manière à être capable de le défendre devant le jury. Pour autant, j'ai été étonné par la forme de l'oral qui n'a pas été technique, mais au contraire extrêmement éclectique, commençant d'ailleurs par "Bonjour, présentez-vous" me permettant de mettre en place les thèmes que je souhaitais aborder. Il m'est vraiment apparu comme un entretien de personnalité, et le Jury n'a pas essayé de me coincer, sinon plutôt de me faire parler sur des sujets d'actualité, sur mes motivations, mon projet et mon parcours, le tout avec beaucoup de liberté, rebondissant souvent sur mes digressions. Une chose à savoir cependant : tous les élèves passés le même jour que moi sont sortis en disant la même chose : "ça s'est très bien passé". Préparez vous donc à passer un bon mois dans l'incertitude la plus totale. Mais rassurez vous, une fois que vous y êtes, ça vaut vraiment le coup !!"

Marie-Madeleine - "Filière Marketing, Publicité et Communication"

"Je me suis décidée un peu tard à passer le concours, en sortant de prépa. Pas trop de certitude pour ce que je voulais faire plus tard. Une de mes amies passait le concours en CEI, j'ai récupéré certaines de ses fiches pour les épreuves communes, et on m'a conseillé de tout donner de moi même dans ma copie. Le CELSA est une question de personnalité, d'affirmation: il fallait arriver à me démarquer, et particulièrement à l'écrit. J'ai fait appel à ma culture personnelle, qu'elle soit avouable ou non - de Pascal à How I Met Your Mother. Et un peu surprise, je me suis retrouvée admissible.

Puis il y a eu l'oral. Là, je n'ai pu m'armer que de confiance en moi. L'entretien est une véritable partie de ping pong, qui demande répondant et réactivité. Plus que mes connaissances, je me suis sentie évaluée sur mes capacités à réagir, et à garder mon calme et ma répartie."

Maxence  - "Filière Marketing, Publicité et Communication"

Pour préparer l'écrit, j'ai lu toute la bibliographie de la section MPC et la partie commune à toute les sections. J'ai aussi lu quelques ouvrages complémentaires comme "Internet, et après ?" de Dominique Wolton qui m'a bien servi pour la dissertation.Cela fait une longue liste de lecture, mais en même temps si vous passez le CELSA, c'est que ça doit vous intéresser ! J'ai aussi lu Stratégies tout au long de l'année pour me familiariser au monde de la pub et voir se qui faisait. Enfin, au moment de l'épreuve de spé qui était l'analyse d'un "print", j'ai apprécié avoir quelques notions d'analyse sémiologique.

Pour l'anglais, je m'étais entraîné au "Gap Filling" avec des livres préparant la partie grammaire du TOEFL.   La préparation est tout aussi importante pour les oraux. Mieux vaut être bien préparé pour répondre calmement et intelligemment  J'avais anticipé toutes les questions posables à partir de mon CV, c'est-à-dire sur mon parcours universitaire et mes expériences professionnelles. Vous pouvez être amené à justifier chaque choix et à détailler chaque expérience. Ensuite, on m'a demandé d'analyser une pub récente. Comme j'avais préparé une réponse, je n'ai pas eu de problème. J'avais aussi bien formulé mon projet pro, ce qui permet également de répondre aux questions : « Pourquoi le CELSA ? / Pourquoi la pub ? »

Enfin, c'est bien de maîtriser une ou deux références de la biblio, ce n'est pas ça qui va vous faire avoir le concours, mais si vous n'avez rien lu, vous allez paniquer et passer pour quelqu'un de peu intéressé par le CELSA qui est très attaché aux approches universitaires théoriques. Grâce à ma préparation minutieuse, j'ai n'ai pas été surpris par les questions du jury et j'ai pu montrer que je voulais vraiment cette école. Mon conseil, c'est vraiment de se mettre dans la tête du jury et de se dire : « Quelles sont les questions qu'ils peuvent me poser à partir des infos qu'ils ont ». Avec ça, ça devrait bien se passer."

Avec de ce petit échantillonnage d'arguments apporté par d'autres élèves, vous pouvez ainsi vous faire une idée encore plus précise de comment chacun à préparer le concours selon sa personnalité et ses manières de travailler. Il n'y a pas de modèle type encore une fois.... à part le vôtre.

J’espère ainsi que cet article pourra vous aider à préparer le concours de la manière la plus sereine qui soit. Evidemment vous trouverez des élèves et candidats qui vous diront "Ah mais moi j'ai été pris sans rien faire", c'est vrai et ça existe, mais autant se donner toutes les clés pour réussir. Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à la poser dans les commentaires de cet article et n’oubliez pas ! Le 19 janvier 2013 auront lieu les portes ouvertes de l'école, vous pourrez ainsi nous rencontrer pour discuter en direct de toutes vos interrogations. Entre l'épreuve écrite et l'épreuve orale il y aura un "AfterCoaching" où les L3 actuels aideront tous les admissibles.

Pour les plus motivés, l'association musicale de l'école "Le Gorille" (son Twitter) a créé une playlist spéciale, pour vous encourager à faire le concours et à le réussir. On l'écoute et on est de suite prêt à attaquer le concours !

Pour finir sachez que cet article n'engage que mes opinions et celles de mes camarades respectifs dans leurs avis. La direction n'a dans aucune mesure été informée ni de cet article, ni de sa teneur, il est donc complètement autonome et à une vraie vocation d'entraide. Bon courage à tous

8 commentaires:

  1. Pour ceux que ça intéresse, en filière Médias et Communication, le sujet de spé l'année dernière portait sur l'émission de M6 "Zita dans la peau de...". Il s'agissait d'analyser un corpus composé d'une présentation officielle du programme par M6, de commentaires laissés par des internautes sur le forum de la chaîne et de critiques télé parues dans des magazines (type Télérama).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, sur mon prospectus du celsa "entrée en 3ème année de licence", dans les sujets des concours 2012 il est inscrit pour Médias et communication "vous analyserez cette fausse "Une" publiée dans l'édition du vendredi 5 novembre 2010. c'est ce dont vous parlez ?

      Supprimer
  2. Bonjour! je vous remercie pour cette article, il est très clair, très précis et m'a éclairé sur de nombreuses choses !
    Il me reste bien une question, peut-être la plus importante^^ mais je ne suis pas sûre que ce soit le bon emplacement...tant pis, je me lance: je dois me décider sur une des filières proposées en L3 au Celsa, serait ce possible d'avoir des informations sur le Management de com, qui est celui qui m'intéresse le plus, mais j'aimerais savoir s'il est bien reconnu, s'il a de bons débouchés, si la séléction à l'entrée est plus élevée que pour les autres filières, ce genre de trucs!Je vous serais très reconnaissant de m'apporter des réponses, que j'ai du mal à trouver sur le net !!

    RépondreSupprimer
  3. Pourrait-on avoir une genre de correction pour l'analyse de l'affiche , ou plus simplement en 1er et en terminal (filiaire Litteraire) j'ai pris l'option art plastique , les publicités doivent elles etre analysés comme une oeuvre? symbolique , techniques ect... Merci

    RépondreSupprimer
  4. Hi this nice site. I love this site. I you want to know anything about ‘’Reussir son CV’’ you can visit this site. You are always welcome to this site. If you want to visit this site please click on’’Reussir son CV’’

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,

    Je suis en train de préparer le concours du Celsa en Licence 3, medias et communication. Je lis et fiche livres de la biblio, fait ma veille médiatique, j'écris des articles pour moi, renforce mon niveau d'anglais ect.
    Ton article m'a fait voir le côté concret du concours et ca va bien m'aider pour ma préparation.

    Mais voilà, plus je me renseigne sur les épreuves, plus certaines en médias me semblent vraiment floues et comme je suis en licence 2 de science eco et sociale (paris 7), je n'ai pas vraiment d'enseignants pour m'aider.

    Bref, est-ce que ça te derangerait de me mettre en relation avec certaines personnes (anciennes ou pas) de la filière medias et communication, pour que je puisse discuter avec elles ?

    Voilà, merci d'avance :)

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    Merci pour ce récapitulatif très clair ! Une question concernant le métier de concepteur-rédacteur : si le Celsa ne nous accepte pas avec ce projet à l'oral, quelqu'un sait-il par quelles écoles il faut passer?

    Merci d'avance !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,

    Concernant l'entrée en master 2 (notamment le master 2 Management de la Communication), y a-t-il d'autres conseils à nous donner? Est-ce vraiment difficile d'y entrer à ce niveau?

    Merci par avance de votre réponse,
    Estelle C.

    RépondreSupprimer