.

Narcissisme et publicité : le grand danger ?


Sommes-nous tous devenus des Narcisse en puissance ? L'année 2013 aura été en effet, l'année qui aura vu l'avènement d'une génération nouvelle, composée d'individus de divers âges, divers milieux, diverses régions mais tous réunis sous une même obsession : eux mêmes.

Il serait facile de clamer haut et fort que cette tornade autocentrée serait dûe uniquement aux réseaux sociaux, aux différents usages que l'on en fait, aux différentes publications générées et véhiculées par des leaders d'opinion pro-selfie. Aujourd'hui c'est toute la société qui semble graviter autour d'un nouveau modèle où l'individu fort de son identité ne s'affirmerait que par soi, sa représentation et son meilleur profil, ce qui se matérialiserait entre autre par les réseaux sociaux.

Narcisse peut être jaloux, on estime en 2013 à 56 millions le nombre de "selfies" partagés sur Instagram. Ces photos que l'on prends seul ou à plusieurs pour sublimer son portrait ont pollué tous vos réseaux de 2013, toutes vos timelines, tous vos profils, tout. A tel point que le prestigieux Oxford English Dictionnary a décrété que "selfie" est devenu le mot de l'année 2013.

The Cape Times - Mariage de Kate et William

Mais celui qui ne s'est jamais selfié me jette la première pellicule ! (ça rendait mieux à l'oral qu'à l'écrit cette phrase) Car si aujourd'hui on parle autant de selfie et d'un véritable autocentrisme sociétal c'est bien parce que tout le monde ou presque a traversé ce phénomène. Tout le monde sans exception, du pape François à votre cousin le plus éloigné, y est passé à des stades divers.

Mais dans une société où chacun ne regarde plus que le bout de son nez tout en likant celui de son voisin, ne peut-on pas s'inquiéter des différentes dérives que cela peut générer ? Cette "Me Me Me Génération" ainsi nommée par le New York Times souffre, à divers niveaux, de troubles profonds qui passent d'un plan individuel à un plan sociétal : recherche de gratification, puissance, prestige, l'égocentrisme est partout à tel point que sociologues, psychologues et philosophes trouvent dans cette grande tendance l'objet de leurs futures études et séances pour les prochaines années.

"Me" le parfum de Lanvin - Narcissime assumé

Tous condamnés à se kiffer ? Peut être pas et sûrement pas, mais nous sommes aujourd'hui tous contraints d'admettre que le soi a pris une place massive dans la société du spectacle, de la culture, des médias et au final... du quotidien. On ne peut que s'interroger sur le devenir de cette tendance, épi-phénomène ou nouveau mal du siècle qui fait couler autant d'encre que de commentaires sur votre dernier brunch (hashtag brunch).

Westfield (Australie) offre un voyage à Paris au meilleur Selfie (dur côté photoshop de l'affiche)

La publicité (6 paragraphes avant de parler publicité) aussi a une relation très particulière avec ce phénomène. A grands coups de "Parce que je le vaux bien" elle a très souvent joué sur cette carte d'un narcissisme assumé pour vendre à peu près tout et n'importe quoi.

Même les robinets s'aiment...  / ISCA

A la recherche d'une démocratisation complète d'un égocentrisme constant, les agences ont rivalisé d'ingéniosité pour surfer sur la tendance selfie ou pour se faire une place sur les nouveaux réseaux spécialisés dans le genre : Instagram et Snapchat en tête. La promotion de soi comme nouveau produit de consommation, les campagnes qui détournent le selfie ou le mette au coeur des recommandations stratégiques ont été légion en 2013.

Kobe et Messi pour Turkish Airlines - Selfie Shoutout

Mais la première bonne résolution publicitaire de l'année ne devrait-elle pas être celle d'un renouvellement des codes ? Pour une fois, on semble presque être sur la bonne voie, puisque aujourd'hui, les agences n'essayent plus de promouvoir autrui mais de miser sur l'estime de soi. Ainsi, peut être que l'année 2014 sera celle d'une auto-dérision vis à vis du selfie mais aussi et surtout d'une promotion de soi, non pas pour répondre à nos égos surdimensionnés, mais pour promouvoir une vision où il est temps de s'assumer tel que l'on est autrement que par une photo sur son téléphone.

The Cape Times - Le Selfie revisité

The Cape Times 

The Cape Times 

L'année 2013 aura été l'avènement sociétal d'un narcissisme digital, démonstration d'un mouvement de force d'une génération qui aujourd'hui doit répondre à un égo de plus en plus fort et suivre des codes qui vont tous dans ce sens : selfie, instagram, médias... Phénomène de courte durée où vrai problème, cette tendance va se poursuivre mais il est intéressant de se demander comment elle va évoluer et surtout comment la publicité va s'adapter à l'image de soi que l'on construit aujourd'hui. Va-t-elle rire du caricatural "Selfie Duck Face" ou promouvoir un nouveau genre du moi ? Tout reste à voir.



Pro-selfie ou anti-selfie, ce 168ème dossier est l'occasion pour moi de vous souhaiter à tous une excellente année, telle que vous la souhaitez. Du côté du site, 2014 sera l'année où nous passerons le cap des 200 dossiers (affaire à suivre...) et je vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses.

3 commentaires:

  1. pour moi oui cela peut etre dangereux. pub + narcissisme = mauvaise idée

    RépondreSupprimer
  2. La pub est narcissique...dans certains secteurs. cela fait partie du jeu!

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi le narcissisme ne passe pas seulement par des publicités ou l'on vois les mannequins, voire les objets "s'aimer" ou par l'utilisation accru des selfies. Il est également présent dans la personnalisation des annonces publicitaires, et des produits qui est l'un des axes phares des agences de communication.

    RépondreSupprimer