.

merci


Déjà cinq ans. Cinq années que le site est en ligne. Cinq années d’écriture à des rythmes plus ou moins réguliers. Cinq années de dossiers publicitaires. Cinq années où j’ai essayé, tant bien que mal, de partager ma passion pour la publicité à des publics qui n’ont cessé d’évoluer.

En essayant de suivre les différentes évolutions digitales, le site aussi a muté, s’est transformé, s’est professionnalisé… dans une optique simple : que chacun prenne plaisir à lire un dossier, qu’il soit issu du monde la communication ou non, qu’il aime la publicité ou la déteste, qu’il aime donner son avis ou préfère se taire.

En 5 ans, il y a eu plus de 300 articles, dont 160 dossiers publicitaires. Des heures de travail, de tweets et de publications récompensées par vos retours, vos avis, vos opinions, vos critiques et vos partages. Si le site est tel qu’il est aujourd’hui c’est bien grâce à vous qui prenez le temps de lire mon travail, de le partager et d’y réagir, pour essayer de comprendre la publicité d’hier et d’aujourd’hui, ses tendances et ses acteurs.

Je n’ai ni l’audace, ni la prétention de dire qu’Advertising Times est le meilleur support pour appréhender le monde de la communication, mais j’ai bon espoir à me dire que ce dernier s’inscrit comme une source de contenus publicitaires unique, qui en cinq ans trouve sa richesse par son public.

Même si ces derniers temps les dossiers sont moins nombreux qu’à l’accoutumée, le site n’est pas mort. Il ne le sera jamais. Pas tant qu’il aura des visites, pas tant qu’il fera réagir et pas tant que je continuerai à écrire. D’une part pour défendre mon point de vue : un blog dédié au marketing ne doit pas être un recueil de communiqués de presse; de l’autre pour continuer à vulgariser la communication, à en rire, à l’étudier, à la décortiquer et à comprendre les campagnes, bonnes ou mauvaises, qui font le monde publicitaire.

Un grand merci donc, à vous tous, qui faites que depuis 5 ans l’aventure Advertising Times continue.
On se retrouve au prochain dossier, évidemment.

5 commentaires: