.

Jean Carlu


Jean Carlu en 5 dates clés

30 mai 1900 : naissance à Bonnières-sur-Seine

1918 : remporte le Grand Prix du concours d'affiches du dentifrice Glycodont et amorce le début de sa carrière en tant qu'affichiste dessinateur

1919 : il perd son bras droit et se quitte l'architecture pour se concentrer sur le dessin

1932 : fonde l'Office de propagande de la paix

22 avril 1997 : décès à Nogent-sur-Marne


Sa vie, son oeuvre

Jean Carlu naît le 30 mai 1900 à Bonnières-sur-Seine et commencera sa carrière en tant qu'affichiste professionnel. Issu d'une famille d'architectes (Jacques son frère est notamment l'architecte du Trocadéro en 1937) il réalise sa tout première affiche pour Gaissier qui l'encouragera à créer des affiches pour le concours d'affiches du dentifrice Glycodont. Il remportera le Grand-Prix en 1918.

Les dentifrices Sérodent et Gellé Frères

A la suite d'un accident il perd son bras droit et se concentre sur l'affichage, en 1919 et 1921 il devient dessinateur en agence chez Wallace & Draeger puis chez Avenir Publicité. Ses premières oeuvres très proches du travail de Cappielo évolueront vers un style plus Art Déco. Il élabore ainsi sa théorie de "l'expression graphique d'une idée" sous l'influence de Juan Gris.

Aquarium de Monaco et les cigares de Cuba

Le vin Mouton-Rothschild 1927

Après avoir rejoint l'Union des Artistes Modernes en 1930, il fonde en 1932 l'Office de propagande pour la paix et commence à utiliser le photomontage. Un procédé qu'il applique pour comprendre comment fixer l'image d'une marque dans l'esprit du consommateur. Il emploie aussi des couleurs très expressives qui transforment ses travaux en de véritables oeuvres d'art.

Pépa Bonafé et Shell

La Foire de Paris de 1955 et Peugeot

Il passe la Seconde Guerre mondiale aux Etats-Unis et créé quelques affiches de propagande pour participer à l'effort de guerre. Il créé également diverses affiches pour Monsavon, le théâtre Pigalle...


Propagande américaine 

  
La propagande anti-nazi et le savon mon savon très cubiste


Propagande pour la paix et pro-US

Propagande pro-US 

A son retour en France il se rapproche du mouvement surréaliste et créé lui aussi des affiches pour Perrier et Cinzano. Jusqu'en 1960, il sera le conseiller artistique de Larousse, il décèdera le 22 avril 1997 à Nogent-sur-Marne.

Perrier


Perrier et Vanity Fair

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce bon article. Cependant l'affiche Sérodent est à attribuer à Charles Loupot ;)

    RépondreSupprimer